Le syndicat socialiste rembourse les amendes pour grève sauvage à ses membres

13/08/16 à 09:28 - Mise à jour à 09:27

Source: Belga

Bien que les syndicats ferroviaires aient dégagé un accord avec la direction de la SNCB pour réduire le nombre de grèves sauvages, le syndicat socialiste compte rembourser l'amende de 12,5 euros à ses membres contrevenants. La N-VA et l'Open Vld sont "dégoutés", selon De Morgen et Het Laatste Nieuws samedi.

Le syndicat socialiste rembourse les amendes pour grève sauvage à ses membres

À la gare de Liège Guillemins. © BELGA/Nicolas Lambert

Qui a pris part à une grève sauvage sur le rail entre le 25 mai et le 3 juin se voit infliger une amende de 12,50 euros par le service des ressources humaines de la SNCB, HR Rail. Mais les membres de la CGSP Cheminot pourront compter sur le remboursement du montant, selon une brochure diffusée en Flandre occidentale. La promesse aurait été orale à Anvers. Comme les grèves ont été avant tout suivies en Wallonie, la branche francophone de la CGSP-Cheminot pourrait être à la manoeuvre, suggère De Morgen. Le syndicat n'a pas voulu commenter.

Une situation qui choque la députée N-VA Inez De Coninck: "Ils signent un protocole d'accord voulant éviter les grèves sauvages et maintenant ils le renient en payant eux-mêmes les amendes. Ils utilisent l'argent des contribuables pour financer des grèves sauvages. Je trouve cela criminel, ce sont des pratiques mafieuses."

Du côté de l'Open VLD, Nele Lijnen critique l'hypocrisie du syndicat: "Dans ce débat, ils ont toujours assuré qu'ils ne voulaient pas tolérer les grèves sauvages. Et maintenant, derrière le dos, ils vont payer les amendes. Je suis dégoutée."

En savoir plus sur:

Nos partenaires