Le statut futur de Jérusalem doit faire l'objet de négociations, dit l'envoyé de l'ONU

06/12/17 à 10:20 - Mise à jour à 10:22

Source: Belga

(Belga) L'envoyé spécial de l'ONU au Proche-Orient, Nickolay Mladenov, a déclaré mercredi que le statut futur de Jérusalem devait faire l'objet de négociations, alors que le président américain Donald Trump s'apprête à reconnaître la Ville sainte comme capitale d'Israël.

"L'avenir de Jérusalem est quelque chose qui doit être négocié avec Israël et les Palestiniens assis côte à côte dans des négociations directes", a dit M. Mladenov lors d'une conférence à Jérusalem. Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, "s'est exprimé à de nombreuses reprises, y compris sur ce sujet, et il a dit que nous devons tous nous montrer très prudents quant à ce que nous faisons", a-t-il fait valoir. "Nous observons avec préoccupation les informations que nous avons entendues", a pour sa part réagi Boris Johnson, le chef de la diplomatie britannique, en arrivant à une réunion de l'Otan. "Nous pensons que Jérusalem devrait, évidemment, faire partie d'une solution définitive (au conflit) entre Israéliens et Palestiniens, une solution négociée", a-t-il insisté. "Nous-mêmes n'avons pas l'intention de déplacer notre ambassade", a également tenu à préciser le ministre britannique. La Chine s'est également déclarée "inquiète" du projet du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël et a dit craindre une "escalade" dans la région. Le président américain devrait reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël dans une intervention prévue ce mercredi à 18h00 GMT (19h00 heure belge), rompant avec des décennies de diplomatie américaine et internationale. (Belga)

Nos partenaires