Le sp.a lance sa grande opération de refondation

07/02/15 à 19:17 - Mise à jour à 19:23

Source: Belga

Le sp.a a donné samedi, à l'occasion de son congrès Crescendo à Bruxelles, le lancement de sa campagne de renforcement et d'élargissement du parti. Les quelque 600 membres présents ont unanimement approuvé un texte qui doit devenir le fil rouge de ce processus. Plusieurs projets internes vont démarrer sur cette base pendant que le parti poursuivra sa rénovation.

Le sp.a lance sa grande opération de refondation

Bruno Tobback © Belga

Le texte de mission doit établir l'identité du parti. Il ne s'agit pas de slogans ou d'un programme, et il ne remplace pas la déclaration du principe, a précisé Ingrid Lieten, l'ancienne ministre flamande qui pilote l'opération. Ce texte doit constituer une expérience, car il sera fondé depuis les bases, a commenté le président du parti, Bruno Tobback.

Le sp.a veut que son processus de rénovation et d'élargissement soit mené par les membres et les sections locales, ont expliqué la députée flamande Freya Van den Bossche et l'échevin louvaniste Mohamed Ridouani. Les prochains mois verront les socialistes flamands prendre contact avec des personnalités engagées et des associations de quartier afin d'imaginer les outils qui permettront d'atteindre une meilleure qualité de vie pour tous. Le résultat de ces échanges devra déterminer comment le programme du parti peut être formulé et quelle signification le sp.a donnera aux concepts de durabilité et de bonheur. Un premier résumé devra être rédigé pour le mois d'avril, avant un grand événement qui doit suivre dans la seconde moitié de l'année.

Ingrid Lieten a consulté ces derniers mois des dizaines de groupes de travail dans toutes les provinces afin de dresser un inventaire des meilleurs moyens destinés à améliorer le fonctionnement du parti et à moderniser celui-ci. C'est sur cette base qu'ont été réalisés les dix projets Crescendo, dont huit ont été officiellement lancés samedi autour des thèmes de l'identité, de la culture, du réseau ou encore du personnel. Chaque projet sera réalisé par une équipe de huit à dix personnes, dont un membre des jeunes socialistes.

"Saisissons l'opportunité que constitue l'opposition afin de penser librement, ouvertement et radicalement", a plaidé le président du parti Bruno Tobback dans son discours de clôture du congrès. "Pour la première fois depuis 80 ans, nous devons à nouveau mener une opposition face à une politique décomplexée de droite. Nous avons le talent pour mener cette tâche à bien, mais ce ne sera pas chouette."

Bruno Tobback a profité du congrès pour annoncer sa candidature à sa propre succession à la présidence du parti. Le scrutin doit se tenir pendant le mois de juin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires