Le Soudan du Sud en proie aux viols collectifs et aux massacres, dénonce une ONG

31/05/18 à 19:15 - Mise à jour à 19:16

Source: Belga

(Belga) Les violences sexuelles deviennent endémiques au Soudan du Sud, dénonce jeudi Médecins sans frontières (MSF) dans un communiqué. Le personnel soignant de l'ONG a ainsi traité 21 victimes de viols dans un village en l'espace de deux jours seulement.

"Les femmes, les hommes et les enfants des comtés de Leer et Mayendit endurent des niveaux extrêmes de violence, y compris des viols collectifs et des massacres", s'alarme l'ONG, ajoutant que des milliers d'entre eux ont fui dans la brousse. Ils n'y ont pas accès à l'eau potable, à de la nourriture ou à des soins médicaux, poursuit le communiqué. Les attaques et les pillages des cliniques entravent en outre la capacité de l'organisation à atteindre les communautés locales. "Dans les villages auxquels nous avons accès, nous avons traité 21 victimes de violence sexuelle en 48 heures. Quelques jours plus tard, dans une zone différente, nous avons soigné 20 autres patients. Ces chiffres sont très inquiétants", souligne Georgina Brown, coordinatrice médicale pour MSF. Le Soudan du Sud est déchiré par une guerre civile depuis 2013 après que le président Salva Kiir eut accusé son député de l'époque, Riek Machar, d'une tentative de coup d'Etat. Des dizaines de milliers de personnes ont été tuées depuis et environ quatre millions ont fui. (Belga)

Nos partenaires