Le SNI regrette que le don d'articles invendus après les soldes ne soit pas stimulé

30/01/16 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Belga

(Belga) Malgré une période de soldes assez favorable (+3,5% du chiffre d'affaires en moyenne), les commerces de détail font face à beaucoup plus d'invendus que lors des années précédentes en raison des ventes désastreuses d'automne. En moyenne, 15 à 20% de toute la collection d'automne-hiver se trouve encore dans les rayons, alors que les détaillants doivent faire de la place dans leurs stocks pour les articles de printemps-été, indique samedi le Syndicat neutre pour indépendants (SNI), qui déplore que le don des invendus ne soit pas davantage stimulé.

Le SNI regrette que le don d'articles invendus après les soldes ne soit pas stimulé

Le SNI regrette que le don d'articles invendus après les soldes ne soit pas stimulé © BELGA

D'après une enquête effectuée par le SNI auprès de 414 magasins de chaussures et de vêtements indépendants, la plupart des commerçants gardent leurs invendus pour une autre offre promotionnelle, alors que seuls 4% offrent ce stock aux moins fortunés ou à des bonnes causes. Cette tendance est en effet loin d'être encouragée. Ce type de donation est considéré par l'administration de la TVA comme une vente et par conséquent, la TVA doit être payée sur le prix normal, même si le magasin de chaussures ou de vêtements en question n'a pas reçu de l'argent en contrepartie. "Il est déplorable que cette initiative soit punie par l'inflexibilité de l'administration de la TVA", regrette la présidente du SNI, Christine Mattheeuws. "D'autant plus qu'il est financièrement plus avantageux pour ces magasins de détruire les articles invendus, dans ce cas-là aucune TVA n'est comptée", poursuit-elle. Le syndicat abordera "une fois de plus le sujet avec le ministre des Finances Johan Van Overtveldt", précise-t-il dans le communiqué. L'objectif étant d'obtenir une exonération de la TVA, à l'instar de celle qui est désormais d'application pour les magasins d'alimentation qui offrent leurs aliments aux CPAS locaux et bonnes causes reconnues par ces derniers. (Belga)

Nos partenaires