Le secrétaire général de l'Otan s'attend à un regain de dialogue avec la Russie en 2018

29/12/17 à 08:14 - Mise à jour à 08:20

Source: Belga

(Belga) Le dialogue entre l'Otan et Moscou devrait s'intensifier durant l'année 2018, a indiqué le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, à l'agence dpa. Le chef de l'organisation de défense s'attend à davantage de rencontres dans le cadre du Conseil Otan-Russie.

Les relations entre Moscou et l'Otan sont au plus bas depuis l'éclatement de la crise ukrainienne en 2014. Le dialogue est cependant maintenu dans le cadre de rencontres ponctuelles au sein du Conseil Otan-Russie, au niveau des ambassadeurs. Des réunions qui devraient se multiplier au cours de l'année prochaine, selon le chef de l'Alliance. "Je pense qu'il y aura plus de réunions (du Conseil Otan-Russie) et aussi davantage d'utilisation de ces lignes de communication militaires directes", explique M. Stoltenberg. "Nous progressons donc à la fois au niveau du dialogue politique et sur les lignes de communication militaires. Toute l'Alliance soutient ces progrès." Mais le renforcement du dialogue ne signifie pas pour autant une normalisation des relations, avait déclaré le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson lors de son passage à l'Otan au début du mois de décembre, repoussant les demandes, notamment allemandes, pour que l'Otan intensifie ses négociations avec Moscou. M. Tillerson a souhaité que la Russie réponde d'abord aux préoccupations occidentales concernant l'Ukraine et la guerre hybride qui y fait rage. M. Stoltenberg a cependant insisté sur l'importance de maintenir les canaux de communication ouverts avec la Russie. "D'une part, nous devons apporter une réponse adéquate face à une Russie plus agressive sur le flanc est de l'Alliance. Mais en même temps, nous ne voulons pas d'une nouvelle guerre froide. Nous ne souhaitons pas non plus une nouvelle course à l'armement. Ce que nous voulons, c'est un dialogue politique avec la Russie." "Le dialogue n'est pas facile. Mais la Russie est notre voisine et elle le restera", a rappelé le chef de l'Otan. L'Otan a suspendu sa coopération pratique, tant militaire que civile, avec Moscou depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée, début 2014. Les rencontres organisées au niveau des ambassadeurs dans le cadre du Conseil-Otan Russie sont donc l'occasion de discuter des mesures visant à éviter des malentendus à la suite d'une augmentation de l'activité militaire des deux côtés. L'instance a été créée en 2012. Le Conseil Otan-Russie se retrouvait régulièrement avant la crise ukrainienne en 2014. Les rencontres ont repris début 2016. (Belga)

Nos partenaires