Le secrétaire général de l'Onu appelle à "maximiser les bénéfices de la migration"

11/01/18 à 16:06 - Mise à jour à 16:07

Source: Belga

(Belga) Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, pointe l'impact positif des migrations et appelle à en "maximiser les bénéfices" dans un rapport formulant des recommandations sur la question des vastes mouvements des migrants publié jeudi. Ce document doit insuffler les bases du Pacte mondial de l'Onu sur la migration, qui vise à améliorer la gestion internationale des migrants.

"La migration est un outil de croissance économique, d'innovation et de développement durable", selon le patron des Nations unies. Le Pacte représente une opportunité pour les Etats membres de renforcer les avantages de la migration et de prendre le contrôle sur les défis qu'elle représente. M. Guterres reconnait toutefois que la gestion des migrations est l'"un des tests les plus urgents et profonds au niveau de la coopération internationale de notre temps". Il urge donc les Etats membres de l'Onu à coopérer. Au total, on dénombre 258 millions de migrants internationaux dans le monde, selon les derniers chiffres de l'Onu datant de 2017, et leur nombre a grimpé de 49% depuis 2000. Les migrants représentent déjà 3,4% de la population mondiale. "La mobilité humaine devrait encore s'accroitre à cause de facteurs comme le changement climatique, notamment", estime la représentante spéciale pour les migrations internationales à l'Onu, Louise Arbour, qui présentait le rapport. Le chef de l'Onu espère que le Pacte insufflera des politiques nationales plus adéquates et justes en la matière. "La tâche ne sera pas simple, mais il y a une volonté d'avancer", estime, quant à elle, Mme Arbour. Les premières bases du Pacte devraient être jetées fin janvier, alors qu'un des membres fondateurs de l'Onu a mis fin à sa participation à l'accord. Les Etats-Unis ont en effet annoncé en décembre dernier leur retrait des préparatifs en vue du futur Pacte, invoquant des "dispositions incompatibles avec les politiques américaines d'immigration et de réfugiés". Il s'agit du premier accord négocié entre gouvernements, sous les auspices des Nations Unies, et destiné à couvrir toutes les dimensions des migrations internationales. (Belga)

Nos partenaires