Le second kamikaze de Brussels Airport est Najim Laachraoui

25/03/16 à 16:58 - Mise à jour à 16:58

Source: Belga

(Belga) Après avoir fait procéder à des recherches ADN et à des devoirs d'enquête qui étaient encore en cours ce vendredi, le parquet fédéral a confirmé que le second kamikaze de l'aéroport de Bruxelles National, à Zaventem est bel et bien bien Najim Laachraoui. Le taekwondoïste belge de haut niveau Mourad Laachraoui, frère du kamikaze, avait expliqué jeudi soir devant la presse qu'il ignorait si son frère aîné était encore en vie.

Le second kamikaze de Brussels Airport est Najim Laachraoui

Le second kamikaze de Brussels Airport est Najim Laachraoui © BELGA

Najim Laachraoui apparaissait aux côtés d'Ibrahim El Bakraoui sur des images prises par des caméras de l'aéroport de Brussels Airport peu avant les attentats. Un troisième homme apparaissant également sur ces images reste à identifier. Najim Laachraoui, né le 18 mai 1991, utilisait une fausse identité, se faisant passer pour un certain Soufiane Kayal. L'homme avait été contrôlé à la frontière entre la Hongrie et l'Autriche à bord d'un véhicule Mercedes, en compagnie de Salah Abdeslam et Mohammed Belkaid qui se faisait lui passer pour un certain Samir Bouzid. Ce dernier a été abattu par les forces de l'ordre lors d'une perquisition à Forest. Najim Laachraoui et Mohammed Belkaid étaient en possession de fausses cartes d'identité belge. Selon le parquet fédéral, Najim Laachraoui était parti en Syrie en février 2013. Mourad Laachraoui a indiqué jeudi qu'il n'avait plus eu de contact avec son frère aîné depuis son départ en Syrie. Celui-ci est suspecté d'avoir loué une maison perquisitionnée le 26 novembre 2015 à Auvelais, utilisée par les terroristes. La location avait été faite au nom de Soufiane Kayal, nom d'emprunt de Najim Laachraoui. Des traces ADN de ce dernier ont été retrouvées dans cette maison d'Auvelais mais aussi dans un appartement situé rue Henri Bergé à Schaerbeek. Ce logement aurait été utilisé également par le groupe terroriste. L'ADN de Najim Laachraoui a aussi été trouvé sur un gilet explosif et un morceau de tissu utilisé au Bataclan ainsi que sur un engin explosif du Stade de France. (Belga)

Nos partenaires