Le Salvador ne reconnaîtra pas le gouvernement brésilien de Temer

14/05/16 à 22:10 - Mise à jour à 22:10

Source: Belga

(Belga) Le président du Salvador, Salvador Sanchez Ceren, a déclaré samedi qu'il ne reconnaîtra pas le gouvernement brésilien intérimaire de Michel Temer, considérant que l'éviction de Dilma Roussef était "une manipulation politique" aux "allures de coup d'Etat".

"Nous avons analysé la situation et pris la décision de ne pas reconnaître ce gouvernement intérimaire du Brésil parce qu'il y a une manipulation politique" a affirmé le président lors d'un discours dans le cadre de son programme de gouvernement "Gouverner avec le peuple", prononcé à Izalco, ville située à l'est de la capitale San Salvador. Salvador Sanchez Ceren a également indiqué qu'il avait pris la décision de rappeler l'ambassadrice du Salvador au Brésil, Diana Marcela Vanegas, qui avait reçu en outre instruction de ne participer à aucune cérémonie officielle du gouvernement de Michel Temer. Le président Sanchez Ceren a considéré que la destitution de Mme Roussef, s'apparentait à ce qui "autrefois, en Amérique latine, il y a de nombreuses années étaient des coups organisés par les militaires, des coups d'Etat militaires", et qu'"ici, il s'agit d'une destitution par le Parlement, par le Sénat". La présidence salvadorienne s'était indignée dans un communiqué de la destitution de Mme Roussef par le Sénat et d'"assister, malheureusement" à des événements aux allures de coup d'Etat". Depuis la mise en place en 2009 au Salvador du gouvernement de gauche de Mauricio Funes, les relations avec le Brésil se sont renforcées et ont perduré en l'état avec Dilma Roussef. (Belga)

Nos partenaires