Le salaire mensuel des Belges

10/12/12 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Le Vif

Le salaire mensuel brut moyen d'un salarié employé à temps plein s'élevait à 3.103 euros, en 2010, en Belgique. 10% des salariés gagnent moins de 1.967 euros par mois alors que, à l'opposé, 10% des salariés perçoivent plus de 4.679 euros.

Le salaire mensuel des Belges

© Thinkstock

Selon une enquête sur les salaires publiée par le SPF Economie, en 2010, un salarié employé à temps plein gagnait en moyenne 3.103 euros brut par mois. Le groupe le plus important, qui représente 51% de tous les salariés, gagne entre 2.000 et 3.000 euros par mois. 12% des salariés gagnent moins de 2.000 euros mensuels tandis que 8% d'entre eux affichent une rémunération mensuelle d'au moins 5.000 euros.

Le salaire varie fortement d'une fonction à l'autre, avec d'un côté, parmi les professions les mieux rémunérées, les directeurs de sociétés (8.329 euros brut par mois en moyenne) et les directeurs et cadres de direction dans les technologies de l'information et de la communication (6.573 euros), et de l'autre côté, parmi les professions les moins bien rétribuées, les coiffeurs et esthéticiens (2.046 euros brut) et les serveurs et barmen (2.066 euros).

Travailler à Bruxelles

Le secteur joue également un grand rôle sur la rémunération, entre l'industrie pétrochimique, qui affiche les meilleurs salaires (4.736 euros en moyenne) et l'horeca, branche où la moyenne est la plus basse (2.289 euros).

Travailler à Bruxelles augmente la probabilité de recevoir un salaire élevé. Les salaires sont les plus bas dans la province de Luxembourg et en Flandre occidentale.

Sans grande surprise, l'enquête sur les salaires montre qu'il est intéressant, d'un point de vue financier, de poursuivre ses études après l'enseignement secondaire. Les titulaires d'un diplôme de bachelier gagnent 8% de plus que la moyenne nationale et cet écart peut même grimper jusqu'à 55% pour les travailleurs disposant d'un diplôme de master. A l'inverse, les titulaires d'un diplôme de l'enseignement secondaire gagnent 15% de moins que la moyenne belge. Quant aux travailleurs qui quittent l'enseignement secondaire sans l'obtention d'un diplôme, ils voient cet écart se creuser à 22%.

Dans la publication du SPF Economie, lorsqu'il est question de salaire, il s'agit toujours du salaire mensuel brut. Il comprend les primes périodiques versées à chaque période de paie. Il peut s'agir par exemple des primes pour le travail de nuit ou de week-end. Les primes versées à titre exceptionnel, comme le treizième mois ou le double pécule de vacances ne rentrent pas dans le salaire mensuel brut du SPF Economie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires