Le salaire des ministres ne diminuera (presque) pas

25/01/12 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Le Vif

La baisse de 5 pc des salaires des ministres fédéraux et de leurs frais de représentation - par rapport à ceux de l'équipe Leterme - sera presque compensée par les hausses d'indexation programmées cette année, a relevé Bel RTL. À titre d'exemple, Elio Di Rupo et ses vices premiers vont gagner 222.000 à la place de 224.000 euros.

Le salaire des ministres ne diminuera (presque) pas

© Belga

Au départ, dans le calcul du budget, les 137.000 euros annuels des ministres et les 130.210 euros des secrétaires d'Etat ont bien été rabotés de 5 pc, tombant respectivement à 130.308 et 123.699 euros.

Ces traitement et les frais de représentation sont toutefois indexés. Dans le budget 2012, par rapport à l'équipe Leterme, les traitements et frais de représentation enregistrent dès lors des baisses de 0,9 pc pour le Premier ministre et ses vice-premiers (224.000 euros annuels en 2011, 222.000 euros en 2012), 1,5 pc pour certains secrétaires d'Etat ou encore 3 pc pour d'autres ministres.

Ces chiffres, souligne la radio privée, sont extraits du budget général des dépenses amendé par le ministre du Budget, Olivier Chastel (MR), après les reproches adressés par la N-VA. Ils seront examinés jeudi après-midi en commission Budget de la Chambre.

Le Bureau du plan avait annoncé début janvier que l'indice-pivot serait dépassé à deux reprises cette année, en janvier et en décembre, ce qui signifie que les salaires de la fonction publique et que les allocations telles que les pensions auront augmenté de 2 pc à quatre reprises en deux ans et demi, pour autant qu'aucun saut d'index ne soit décidé. Les salaires du privé suivent généralement ces indexations de quelques mois.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires