Philippe Busquin
Philippe Busquin
Philippe Busquin (PS), ministre d'État
Opinion

30/04/13 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

"Le Roi sera certainement indispensable et crucial en 2014"

Après la crise créée par le refus du Roi Baudouin de ratifier le vote du parlement concernant la loi Lallemand de dépénalisation de l'avortement et l'épisode de l'interruption momentanée de régner, Jean-Luc Dehaene avait préparé des textes pour modifier le rôle du Roi. L'objectif était d'éviter le renouvellement de problèmes similaires et tendait vers un système de royauté plus protocolaire de type scandinave.

"Le Roi sera certainement indispensable et crucial en 2014"

© Belga

Le décès du Roi Baudouin et l'accès au trône d'Albert II, ainsi que les changements de majorité, n'ont pas mis la question à l'agenda politique d'autant plus que les lois éthiques votées par les gouvernements Verhoofstadt n'avaient pas été source de conflit avec le Palais.

Le rôle politique du Roi est surtout sensible après les élections, lorsqu'il propose des informateurs, formateurs ou autres qualificatifs utilisés lors de la longue crise de formation du gouvernement fédéral en 2010. Dans un pays fédéral comme la Belgique, avec un système de vote proportionnel qui implique la formation de coalitions, la question de savoir où, comment, avec qui organiser les discussions post-électorales au niveau belge.

Pour les parlements régionaux, une règle non écrite était en 1995, 1999 et 2004 que le président du parti le plus important prenait l'initiative. Ce ne fut pas le cas en 2009 en Région Wallone et Fédération Wallonie-Bruxelles où les Ecolos et le CDH prirent une initiative commune qu'ils proposèrent aux deux partis plus importants ( PS et MR) mais antagonistes.

Mais qui au fédéral ?

Des opinions publiques, des majorités régionales qui peuvent être différentes doivent trouver un lieu de discussion, un meneur du dialogue neutre et qui ne soit pas réfutable. Le Roi a joué ce rôle et en 2014, avec des élections simultanées à tous les niveaux de pouvoir, il sera certainement indispensable et crucial qu'il en soit encore ainsi.

Nos partenaires