Le roi Philippe a un cadeau spécial pour les Pays-Bas : un bout de territoire

28/11/16 à 15:01 - Mise à jour à 15:16

Source: De Standaard

La Belgique va donner aux Pays-Bas quelques morceaux de son territoire. Ce n'est que la deuxième modification de ses frontières depuis 175 ans. La Belgique va de ce fait perdre dizaine d'hectares. Cet échange doit surtout empêcher le trafic de drogue et les fêtes illégales.

Cette modification répare en réalité une erreur historique qui remonte à 1961. Dans les années 60, la Meuse a été rectifiée pour que son lit ne soit plus sinueux, mais droit pour faciliter la navigation dit Albert Stassen, commissaire de l'arrondissement de Liège au Standaard. Sauf que la Belgique et les Pays-Bas n'ont jamais fait de cette nouvelle ligne la frontière officielle. Ce qui fait que de petites parties de Belgique se trouvent du côté "hollandais" de la Meuse.

Cette zone qui se trouve entre les deux pays à hauteur de Visé, Maastricht et Eijsden est un endroit particulièrement prisé des nudistes, des dealers et des amateurs de fêtes illégales puisque la police hollandaise ne peut intervenir et que la police belge arrive toujours trop tard, car elle doit rouler une dizaine de kilomètres avant de pouvoir traverser le pont, précise encore le Standaard.

Avec cet échange la Belgique donne 16,37 hectares aux Pays-Bas qui eux rendent 3,09 hectares au plat pays. Le territoire belge sera dès lors un peu plus petit, mais il s'agit d'un accord équilibré, estime Didier Reynders, notamment car la Belgique récupère une écluse.

Et puis "Une visite d'Etat sans un cadeau n'est pas une vraie visite d'Etat", a noté Didier Reynders à l'issue de la signature du texte. "C'est peut-être unique qu'une modification des frontières ait lieu sans qu'il y ait d'abord une guerre, une crise ou un conflit." Bert Koenders a également souligné le caractère pacifique de l'événement.

Si les parlements des deux pays ratifient ce traité, il sera effectif le 1 janvier 2018.

Une visite en grande pompe

Le roi Philippe et la reine Mathilde sont arrivés lundi à Amsterdam pour effectuer une visite d'État de trois jours aux Pays-Bas. Les souverains belges ont été accueillis à 11h00 par le roi Willem-Alexander et la reine Maxima lors d'une cérémonie officielle sur la place du Dam, à proximité du palais royal.

L'hymne national belge suivi du néerlandais ont résonné à l'arrivée des souverains. D'ici mercredi, la délégation belge qui accompagne le couple royal - composée entre autres d'hommes politiques et d'une soixantaine d'entreprises - visitera des institutions économiques, politiques et culturelles visant à mettre en évidence les "relations exceptionnelles" entre les deux pays.

Il s'agit de la première rencontre officielle dans le cadre d'une visite d'État entre les deux couples souverains entrés en fonction en 2013, la dernière visite d'État officielle belge aux Pays-Bas datant de 2000.

Nos partenaires