Le roi et son nouveau buste

16/07/13 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Le Vif

Le roi Albert II et la reine Paola ont découvert mardi au Sénat leurs nouveaux bustes au sein de la Haute assemblée, avant de recevoir au Palais royal, en présence du prince Philippe, les présidents et anciens présidents de la Chambre et du Sénat, qui leur ont remis plusieurs cadeaux.

Le roi et son nouveau buste

© Belga

Les bustes royaux, oeuvres du sculpteur néo-expressionniste Wilfried Pas, seront visibles dans le Salon Vert du Sénat. La tradition veut que la Chambre soit ornée de portraits des couples royaux et le Sénat de leurs bustes, a rappelé la présidente de la Haute assemblée Sabine de Bethune. Olga Zrihen, présidente du collège des questeurs, a souligné que ces sculptures avaient été façonnées en bronze, se démarquant ainsi des bustes de marbre blanc de leurs prédécesseurs.

"Wilfried Pas est parvenu à rendre les traits bourbons du visage du roi et la grâce de la reine", a affirmé Jan Hoet, membre de la commission Art du Sénat. L'artiste est notamment réputé pour avoir formé dans les années '70 le noyau d'artistes "De Zwarte Panter" (La Panthère noire") du nom d'une galerie anversoise avant d'exposer à travers le monde. De ses premiers bronzes peuplés d'être "bizarroïdes, unijambistes et lunatiques", l'artiste a évolué dans les années '90 vers les sculptures grandeur nature de personnages célèbres, sur commande. C'est lui qui a réalisé avec l'architecte Jo Crepain le monument au roi Baudouin sur la rive gauche d'Anvers, en 1999.

Une centaine d'invités ont participé à la réception, dont des sénateurs, les membres de la conférence des présidents de la Chambre, les présidents honoraires des deux assemblées, le vice-président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le vice-Premier ministre Pieter De Crem, représentant le gouvernement pour l'occasion.Le roi et la reine sont ensuite rentrés au Palais royal où les présidents d'assemblées et leurs prédécesseurs leur ont remis plusieurs cadeaux.

Le président de la Chambre André Flahaut a ainsi offert au roi une pierre de Gobertange sphérique dans laquelle ont été gravés des mots rappelant les valeurs énoncées par Albert II dans son premier discours royal, le 9 août 1993. A cette oeuvre du maître marbrier de Mélin Pierrot Bernard ont été jointes une pierre angulaire, symbole des principes essentiels qui déterminent l'Etat, ainsi qu'un fac-similé de la première version officielle de la Constitution belge. Aucun membre de la N-VA ni du Vlaams Belang n'était présent à ces cérémonies. L'ancien président du Sénat Danny Pieters (N-VA), pourtant invité, était ainsi absent.

Nos partenaires