Le Roi et le Premier ministre à Liège

29/05/18 à 15:52 - Mise à jour à 15:54

Source: Belga

(Belga) Le roi Philippe, le Premier ministre Charles Michel ainsi que les ministres fédéraux de l'Intérieur Jan Jambon et de la Justice Koen Geens se sont rendus à Liège en début d'après-midi. Ils ont été reçus à l'hôtel de police où on leur a fait le point sur la situation à la suite de la fusillade survenue mardi matin au centre de la Cité Ardente.

Le Roi et le Premier ministre ont été reçus au centre de crise par le bourgmestre, Willy Demeyer, et Christian Beaupère, chef de corps de la police de Liège. Ce dernier a fait le point sur la situation. Les ministres Jan Jambon et Koen Geens ainsi que la présidente du Sénat, Christine Defraigne, ont également assisté à l'entretien. Etaient également présents le procureur fédéral, Frédéric van Leeuw, ainsi que le procureur du Roi de Liège, Philippe Dulieu, qui ont assisté à la conférence de presse donnée un peu plus tôt. Le roi Philippe, M. Michel, M. Jambon et M. Geens ont quitté le centre de crise environ une heure plus tard. On ignore la teneur de leurs échanges. La presse n'a en effet pu s'approcher que le temps de réaliser quelques clichés. Sur les lieux de la fusillade, le dispositif de sécurité était toujours maintenu vers 15h00. La circulation reste déviée. Vers 10h30, sur le boulevard de la Sauvenière à Liège, un individu porteur d'une arme blanche a poignardé deux policiers dans le dos à plusieurs reprises. Il s'est ensuite emparé de leurs armes de service et a fait feu sur les deux agents. Ceux-ci sont décédés. L'assaillant a ensuite fait une troisième victime, un jeune homme de 22 ans qui se trouvait à bord d'une voiture. L'auteur s'est finalement réfugié au sein de l'Athénée Léonie de Waha, où il a pris en otage une employée. Les forces de police se sont rendues en nombre sur place. En sortant du bâtiment, l'individu a fait feu vers les policiers, en blessant certains aux jambes. Le tireur a alors été abattu. On n'en sait pas plus sur l'identité de l'auteur, ni des victimes, le parquet n'ayant pas souhaité répondre aux questions de la presse. Selon certaines sources, l'auteur n'était pas rentré à la prison lundi et cela avait été signalé à la police. Une nouvelle conférence de presse est prévue à 17h00. (Belga)

Nos partenaires