Le Roi et la Reine s'envolent vers l'Inde pour une visite d'Etat

05/11/17 à 09:54 - Mise à jour à 11:40

Source: Belga

Le couple royal s'envole vers l'Inde dimanche matin pour une visite d'Etat de cinq jours. Les souverains ne sont pas les seuls à se rendre dans ce "pays-continent", puisqu'ils sont accompagnés des ministres-présidents des trois Régions et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders.

Le Roi et la Reine s'envolent vers l'Inde pour une visite d'Etat

© -

La visite dans ce pays parmi les plus peuplés du globe (près d'1,3 milliard d'habitants), débutera dimanche soir dans la capitale New-Delhi, pour une escale de trois jours, avec un déplacement prévu à Agra pour une visite guidée de monument le plus célèbre du pays, le Taj Mahal, fermé au public pour l'occasion. Le mausolée de marbre blanc, joyau de l'architecture moghole, est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1983.

Les souverains et l'importante délégation belge qui les accompagne termineront ensuite leur séjour par deux jours à l'ouest du pays, à Mumbai (Bombay), la capitale de l'Etat du Maharasthra aux plus de 12 millions d'habitants.

Le Roi et la Reine rencontreront entre autres le président et le Premier ministre indiens, respectivement Ram Nath Kovind et Narendra Modi. Le séjour permettra encore de commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale et de rendre hommage aux milliers de soldats indiens tombés en Belgique.

Si ce voyage reste une visite diplomatique, il revêt un volet économique d'ampleur, avec des accords signés sur place et 80 entreprises représentées par leurs dirigeants, dont Solvay, le port d'Anvers, les banques ING, BNP Paribas Fortis et Belfius, Brussels Airport et Brussels Airlines, Bières de Chimay, Belorta, De Watergroep, AWCD (Antwerp world diamond centre), Mithra Pharmaceuticals, Vésale Pharma ou encore CMI, basée à Liège. Outre les chefs d'entreprise, l'Agence wallonne à l'exportation (Awex) et l'Agence flamande pour l'entrepreneuriat international accompagneront la délégation, tout comme la Fédération des entrerpises de Belgique (FEB).

La Belgique constitue, derrière l'Allemagne, le deuxième pays exportateur de biens vers l'Inde au sein de l'Union européenne. L'an dernier, ces exportations ont représenté 8,1 milliards d'euros, soit une part de 21,5% du total des échanges à destination de la plus grande démocratie du monde. L'Inde, dont la croissance économique a dépassé 7% l'an dernier, incarnait de son côté en 2016 le 8e principal client de la Belgique, derrière l'Espagne et devant la Pologne, et le 15e fournisseur du Royaume. Les deux pays sont unis par l'industrie du diamant. Ainsi, pierres et métaux précieux ont à eux seuls représenté 80,8% de l'ensemble des exportations de la Belgique vers l'Inde en 2016. Il s'agit principalement de diamants non montés ni sertis.

La visite d'Etat comporte également un aspect académique, marqué par la présence des recteurs des principales universités du pays mais aussi des représentants de l'Ares (Académie de recherche et d'enseignement supérieur) et du FNRS notamment.

Les ministres-présidents des trois Régions, Willy Borsus, Geert Bourgeois et Rudi Vervoort, ainsi que de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, sont également du voyage, de même que le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le secrétaire d'Etat au commerce extérieur Pieter de Crem.

Il ne s'agit pas de la première visite du roi Philippe en Inde. Alors qu'il était encore prince, il y avait présidé, en 2010, une mission économique, accompagné de son épouse. Les précédents souverains s'étaient aussi rendus au pays de Gandhi. Albert II et Paola y avaient effectué une visite d'Etat en novembre 2008, précédés par Baudouin et Fabiola en 1970. En 1925, le roi Albert Ier y avait également emmené la reine Elisabeth à l'occasion de leurs 25 ans de mariage.

Nos partenaires