Le roi Baudouin s'adonnait-il à la fraude fiscale ?

15/02/12 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Le Vif

En créant la fondation Astrida, le roi Baudouin cherchait-il à éviter les 70% de droits de succession pour ses neveux et nièces ?

Le roi Baudouin s'adonnait-il à la fraude fiscale ?

© Reuters

Juste avant de subir une opération à coeur ouvert en mars 1992, le roi Baudouin créa la fondation Astrida. Ce n'est qu'en 2011 que l'on a pu pour la première fois jeter un oeil sur les comptes de la fondation. Dans son escarcelle on retrouve, selon le journal Le Soir, le domaine royal d'Opgrimbie, de Rekem et 10 millions de francs belges (soit 250.000 euros). Astrida, toujours selon le quotidien, bénéficierait d'un patrimoine s'élevant à 1.492.893 euros.

1.37 millions d'euros pour, entre autres, des associations religieuses et culturelles

La fondation n'aurait été créée que pour aider les neveux et nièces (du roi et de la reine) sur le plan religieux, scientifique, artistique et pédagogique. Mais aussi pour "leur établissement dans la vie, à l'exclusion toutefois de la poursuite d'un gain matériel quelconque". Pour cela la fondation a été accréditée d'un "pot" de 1.37 million.

La noblesse espagnole À côté de Philippe, Laurent, Astrid, les enfants de Joséphine Charlotte, la soeur du roi et les neveux et nièces de Fabiola peuvent aussi faire appel à la fondation. Le conseil d'administration est composé de six membres. À côté de Fabiola et du Prince Lorenz, mari de la princesse Astrid et membre de la prestigieuse famille des Habsbourg, on retrouve des membres de la famille proche ou éloignée de Baudouin et Fabiola, mais aussi des membres de la noblesse espagnole.

La motivation est-elle fiscale ?

Le Soir se demande s'il n'y a pas une raison fiscale derrière la fondation Astrida qui est, en plus, reconnue d'utilité publique. Le roi Baudouin n'a, mis à part Fabiola, pas d'héritier. S'il voulait léguer quelque chose à ses neveux et nièces, il devrait payer d'importants droits de succession, dévoile le professeur spécialiste en droits de succession Pierre Moreau (ULG) au Soir.

6.6% au lieu de 70 %

Lorsqu'on hérite de son oncle ou de sa tante, on paye à Bruxelles, ou la fondation est domiciliée, entre 35 et 70% de droits de succession. Mais si vous placez vos biens dans une fondation les droits de succession ne s'élèveront plus qu'à 6.6 %.


Pourquoi le roi n'a-t-il pas tout simplement légué ses biens ?

Doit-on y voir la raison de la création de la fondation, s'interroge le Soir ? Selon les sources du quotidien, on établit régulièrement ce genre de construction pour éviter de payer de lourds droits de succession. En réaction le palais a fait savoir que tout avait été fait dans les règles et était parfaitement légal.

Légal peut-être, mais pas forcément éthique. Pourquoi n'a-t-il pas tout simplement légué son argent à ses proches. "Pour avoir un objet plus large et aller au-delà de la génération immédiatement suivant" répond le palais dans les colonnes du quotidien.

SD

En savoir plus sur:

Nos partenaires