Le roi Albert II prend congé de ses anciens Premiers ministres

10/07/13 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Le Vif

Deux jours après les présidents des huit partis de la majorité institutionnelle, le roi Albert II a reçu mercredi à dîner les cinq Premiers ministres successifs de ses vingt ans de règne.

Le roi Albert II prend congé de ses anciens Premiers ministres

© Image Globe

Comme lundi, ce "dîner d'adieu" s'est tenu au château de Laeken en présence de la reine Paola, du prince Philippe, héritier du trône, et de son épouse la princesse Mathilde.

Après un apéritif dans la rotonde du château, le souverain a convié Jean-Luc Dehaene, Guy Verhofstadt, Yves Leterme, Herman Van Rompuy et Elio Di Rupo à prendre place autour d'une table circulaire dressée dans le salon Balat.

Parmi eux, c'est Guy Verhofstadt qui aura le plus longtemps été Premier ministre ces vingt dernières années.

Aujourd'hui chef du groupe libéral au Parlement européen, M. Verhofstadt fut à la tête du gouvernement durant quelque neuf années, soit presque la moitié du règne d'Albert II.

Des rares moments de la rencontre que la presse a pu voir mercredi midi, celle-ci s'est déroulée dans une ambiance conviviale, mais plus sérieuse que lundi avec les présidents de partis où de grands éclats de rires avaient été entendus durant l'apéritif.

Actuellement secrétaire-général-adjoint de l'OCDE, basée à Paris, Yves Leterme est le seul invité à s'être exprimé devant les journalistes avant son entrée au château de Laeken mercredi.

L'ancien Premier ministre a notamment tenu à saluer l'action du roi lors de la crise financière de 2008. "Le dialogue avait le roi a été important à ce moment-là", a confié M. Leterme.

Rappelant l'évolution institutionnelle considérable que le pays a vécu ces vingt dernières années, M. Leterme a estimé que la roi avait choisi le "bon moment" pour passer la main. "C'est une année sans élection et en plus tout une série de dossiers importants viennent d'être bouclés avec succès. La Belgique marche, et elle marche même mieux que d'autres pays européens...", a-t-il relevé.

Ce rendez-vous avec les Premiers ministres est la deuxième de quatre rencontres politiques que le souverain aura à Laeken avant son abdication le 21 juillet prochain au profit de son fils Philippe.

Le roi recevra encore vendredi les ministres-présidents des entités fédérées, avant un dernier dîner, lundi, avec le gouvernement fédéral au grand complet.

Organisés par le Palais, ces quatre rendez-vous permettront au roi de prendre congé des principales forces et personnalités politiques du pays, à l'exception notable d'élus ou de représentants du parti indépendantiste flamand N-VA.

En savoir plus sur:

Nos partenaires