Le Roi a rendu visite aux victimes de la fusillade à Liège

29/05/18 à 17:41 - Mise à jour à 17:42

Source: Belga

(Belga) Le Roi Philippe, le Premier ministre Charles Michel et le ministre fédéral de l'Intérieur Jan Jambon ont rendu visite, mardi après-midi, aux policiers blessés lors de la fusillade survenue le matin-même dans le centre de Liège, a indiqué Nathalie Evrard, porte-parole du CHR de la Citadelle.

Après avoir quitté le centre de crise à l'hôtel de police de Liège, le Roi ainsi que le Premier ministre et Jan Jambon se sont rendus au CHR de la Citadelle, où ont été admis les quatre policiers blessés par balle lorsque l'assaillant est sorti de l'athénée en faisant feu vers les forces de l'ordre. L'auteur, Benjamin Herman, a aussitôt été abattu. Ce dernier, né en 1987, était connu pour différents faits et n'était pas rentré lundi de son congé pénitentiaire. "Le Roi a un peu discuté avec les blessés, s'est intéressé à leurs blessures. Il ne leur pas rendu visite à tous, car l'un était encore en salle d'opération", précise la porte-parole du CHR, où fut également admise en état de choc l'employée de l'athénée Léonie de Waha où l'auteur s'était retranché après avoir tué deux policières Selon la porte-parole du CHR, les quatre policiers sont hors de danger. Trois resteront néanmoins à l'hôpital. D'autres policiers ont également été admis en état de choc à la clinique Saint-Joseph de Liège. Mardi vers 10h30, sur le boulevard de la Sauvenière, un homme a attaqué à l'arme blanche deux policières avant de s'emparer de leurs armes de service. Il a ouvert le feu sur les deux agents, qui ont perdu la vie, ainsi que sur un jeune homme de 22 ans qui se trouvait dans sa voiture. Il a ensuite pénétré dans l'athénée Léonie de Waha où il a pris en otage une employée du lycée. Il a finalement été abattu vers 11h par les agents du Peloton anti-banditisme (PAB) de la police de Liège, alors qu'il sortait de l'établissement en faisant feu vers les forces de l'ordre. (Belga)

Nos partenaires