Le retrait russe de Syrie reste pour l'instant très limité, selon un militaire américain

16/03/16 à 18:14 - Mise à jour à 18:14

Source: Belga

(Belga) Le retrait partiel des forces russes de Syrie annoncé lundi par le président Poutine reste pour l'instant très limité, selon un porte-parole militaire américain.

Le retrait russe de Syrie reste pour l'instant très limité, selon un militaire américain

Le retrait russe de Syrie reste pour l'instant très limité, selon un militaire américain © BELGA

"Nous n'avons pas vu de réduction significative de leur capacité de combat", a déclaré mercredi le colonel Steve Warren, qui s'exprimait en vidéo-conférence depuis Bagdad. "La capacité de combat au sol reste statique, et leur capacité aérienne a été légèrement réduite, mais c'est tout", a-t-il dit. Pour l'instant, les militaires américains et alliés de la coalition contre le groupe Etat islamique restent perplexes sur les intentions réelles des Russes, a-t-il expliqué. "Il y a une longue liste de possibilités, mais plutôt que de les examiner une par une nous préférons nous concentrer sur le combat contre le groupe Etat islamique", a-t-il dit. Lundi, le président russe Vladimir Poutine a annoncé à la surprise générale un retrait partiel des forces russes en Syrie, alors que des négociations sont en cours sous l'égide de l'ONU pour tenter de trouver une solution à la guerre civile syrienne. La Maison Blanche a estimé mardi que Moscou tenait à ce stade son engagement de retrait, et le secrétaire américain John Kerry a annoncé qu'il se rendrait la semaine prochaine en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine et son homologue russe. La Russie, entrée militairement dans le conflit syrien le 30 septembre à la demande de Bachar al-Assad, avait déployé en Syrie une cinquantaine d'avions de combat. Elle avait aussi déployé plus de 4.000 soldats au sol, de l'artillerie, des chars et une trentaine d'hélicoptères de combat. Pour les militaires américains, "de 8 à 10" avions de combat russes sont partis de Syrie pour regagner la Russie, selon le colonel Warren. Il y a aussi "quelques indications" que des "petites" unités terrestres russes sont en train de "faire leurs bagages", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires