Le retrait partiel des troupes russes relancent les espoirs de négociations à Genève

15/03/16 à 21:18 - Mise à jour à 21:18

Source: Belga

(Belga) L'annonce par la Russie d'un retrait partiel de ses troupes de Syrie a ravivé les espoirs du côté de Genève, où des pourparlers de paix ont lieu sous l'égide de l'ONU, avec des délégations du régime et de l'opposition. Mardi, les premiers avions russes sont retournés au pays, tandis que le secrétaire d'Etat américain John Kerry a annoncé qu'il se rendrait à Moscou la semaine prochaine pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine.

Le retrait partiel des troupes russes relancent les espoirs de négociations à Genève

Le retrait partiel des troupes russes relancent les espoirs de négociations à Genève © BELGA

"Je vais me rendre à Moscou la semaine prochaine pour rencontrer le président Poutine et le ministre des Affaires étrangères Sergeï Lavrov pour discuter des manières de faire avancer efficacement le processus politique, et de profiter de ce moment", a déclaré M. Kerry en marge d'une visite du ministre géorgien des Affaires étrangères. A Genève, l'annonce du Kremlin d'un retrait partiel de ses troupes a été saluée par l'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, qui a parlé de "développement significatif" et espéré un "impact positif sur l'avancement des négociations". Outre les avions de combat, la Russie avait déployé plus de 4.000 soldats en Syrie et de l'artillerie, selon les estimations du Pentagone. Elle avait aussi déployé une trentaine d'hélicoptères de combat et des chars T-90. Le président de la commission de Défense du conseil de la Fédération (chambre basse du Parlement russe) a annoncé que la Russie laisserait sur place environ 800 soldats, notamment pour protéger les bases militaires russes. Selon le Pentagone, la Russie a continué à mener des frappes en Syrie ces dernières 24 heures, semblant viser l'EI. Quelques appareils russes ont quitté la Syrie, mais aucun départ de gros contingent n'a encore été observé, selon le porte-parole du Pentagone Peter Cook. (Belga)

Nos partenaires