Le réseau ferroviaire belge fortement perturbé

05/11/13 à 06:42 - Mise à jour à 06:42

Source: Le Vif

L'ensemble du réseau ferroviaire belge est fortement perturbé mardi matin en raison d'une action de grève lancée par le syndicat autonome des conducteurs de train (SACT). Et la situation semble même s'empirer.

Le réseau ferroviaire belge fortement perturbé

© Belga

La situation empirait mardi matin sur le réseau ferroviaire belge en raison d'une action de grève lancée par le Syndicat Autonome des Conducteurs de Train (SACT). Sur la ligne Charleroi-Bruxelles, seuls 25% des trains circulent. Même constat sur l'axe Namur-Bruxelles, avec en supplément des retards allant de 15 à 20 minutes, a indiqué un porte-parole d'Infrabel vers 07h45.
Sur la ligne Liège-Bruxelles, deux tiers des trains roulent, enregistrant des retards de 15 à 20 minutes également. Toujours en province de Liège, sur les lignes 37 vers l'Allemagne et 34 en direction du Limbourg, moins d'un train sur quatre roule. Sur la dorsale wallonne (Charleroi-Namur-Liège), un train sur deux est supprimé, et ce dans les deux sens.

Dans la province de Hainaut toutefois, la circulation est quasi normale. Aucune suppression de trains n'a été enregistrée non plus sur les lignes à grande vitesse, malgré quelques retards constatés (d'au moins une demi-heure pour certains, le personnel en charge d'amener les trains sur les voies ayant également débrayé). Au départ de Bruxelles néanmoins, la circulation est "globalement bonne, vers toutes les destinations", précise le porte-parole.

En Flandre, la circulation a été interrompue sur l'axe Ostende-Bruges. Pour l'instant, aucun conducteur n'est descendu sur les voies mais les menaces planent, principalement du côté de Liège, a souligné le gestionnaire du réseau.

Les grévistes du SACT réclament la suppression "immédiate" d'un questionnaire sur le sommeil imposé par le service externe de prévention et de protection au travail (CPS) aux conducteurs de train et l'arrêt des suspensions des conducteurs "sous le couvert d'une action médicale préventive".

Le syndicat demande en outre le maintien des "primes de conduite, indemnités et autres" pendant toute la durée de la suspension préventive qu'elle soit médicale ou due à une faute professionnelle. Le SACT revendique par ailleurs l'introduction de temps de repos entre deux parcours, afin que les prestations des conducteurs "soient humanisées", et se prononce pour que le système des primes soit corrigé et adapté "aux nouvelles contraintes et exigences" du métier.

L'action de grève du SACT sera menée jusqu'au mercredi 6 novembre à 3h00 du matin. Les syndicats CGSP, CSC Transcom et SLFP ne soutiennent pas cette action qu'ils jugent prématurée

Nos partenaires