"Le RER terminé au plus vite"

03/02/16 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Belga

Jacqueline Galant et le cabinet Michel assurent que l'achèvement du RER sera effectué au plus vite, déplorant une interprétation erronée

"Le RER terminé au plus vite"

© Belga

Jacqueline Galant et le cabinet Michel assurent que l'achèvement du RER sera effectué au plus vite, déplorant une interprétation erronée.

Le Brabant wallon veut encore croire à la mise à quatre voies

La mise à quatre voies du RER dans le Brabant wallon deviendra réalité comme prévu, a affirmé mercredi le sénateur et député wallon Jean-Paul Wahl, président de la fédération MR du Brabant wallon. M. Wahl soutient, après avoir eu les contacts voulus avec le Premier ministre Charles Michel, avoir obtenu "l'assurance que le gouvernement fédéral assumera ses responsabilités en la matière".

La ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, avait expliqué mardi en commission de la Chambre que la mise à quatre voies de la ligne 124 Bruxelles-Nivelles et de l'entièreté de la ligne 161 Bruxelles-Ottignies ne faisait plus partie des priorités de la SNCB et d'Infrabel. "Le gouvernement fédéral examine d'ores et déjà les différents moyens alternatifs qui permettront de réaliser la mise à quatre voies complète des lignes 124 et 161", a indiqué de son côté le sénateur Jean-Paul Wahl. Dès aujourd'hui, il s'agit "de maximaliser les installations existantes, afin d'optimaliser l'offre ferroviaire entre Bruxelles et Nivelles ainsi que Bruxelles et Ottignies", ajoute-t-il.

Pour sa part, le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio a rappelé que la Convention de 2003 visant à mettre en oeuvre le programme du RER "impose une amplitude et une fréquence de l'offre RER".

"Tout changement concernant cette Convention et les conditions d'amplitude, de fréquence et de vitesse commerciale ne peut s'effectuer qu'après consultation du comité de pilotage et après avoir été soumis à l'approbation des gouvernements régionaux et du gouvernement fédéral", insiste M. Di Antonio.

Ecolo rappelle également que les parties sont tenues par la Convention notamment. "Une réunion du comité de concertation rassemblant les ministres de la Mobilité est urgente pour clarifier le respect des engagements des différents gouvernements", déclarent les Verts dans un communiqué.

Ceux-ci entendent faire la lumière sur les dépenses occasionnées jusqu'ici dans le projet. Le parti compte introduire mercredi une demande d'audit de la Cour des Comptes auprès de la commission Infrastructure de la Chambre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires