Le rabbin de Bruxelles estime "qu'un maximum de Juifs doivent pouvoir disposer d'une arme"

16/01/15 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Le Vif

Le rabbin de Bruxelles Menachem Margolin, président de la fédération européenne d'associations juives (EJA), a appelé les différents ministres de l'Intérieur européens à modifier la législation sur les armes afin de permettre aux membres de la communauté juive de porter des armes.

Le rabbin de Bruxelles estime "qu'un maximum de Juifs doivent pouvoir disposer d'une arme"

Policier dans une rue d'Anvers. © Belga

Menachem Margolin estime "qu'un maximum de Juifs doivent pouvoir disposer d'une arme" dans le but "essentiel" de protéger leur communauté. Le président de l'EJA demande également une "formation" au maniement des armes "afin de pouvoir protéger les membres (de la communauté juive) contre une éventuelle attaque terroriste." Les armes seraient toutes enregistrées légalement afin de permettre leur supervision par les autorités, assure-t-il. Le rabbin souligne qu'il ne demande pas l'autorisation de se munir "d'armes lourdes de guerre", mais bien d'"armes à feu", de type revolver, de façon à ce que "chacun puisse en avoir une dans sa poche".

Des déclarations aussi irresponsables que ridicules

Dans un communiqué, le Comité de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB) tient, dans les termes les plus clairs, à "se distancier des déclarations aussi irresponsables que ridicules du Rabbin Menachem Margolin, Président de l'EJA, une organisation qui n'est aucunement représentative de la Communauté juive belge".

"Le CCOJB tient à rappeler le principe dans un Etat de Droit, il revient aux autorités publiques d'assurer la sécurité de ses citoyens, de tous ses citoyens. C'est en ce sens que les responsables de la Communauté Juive de Belgique travaillent en étroite collaboration avec les services de l'Etat afin d'assurer la sécurité la vie juive en Belgique.Cette mise au point nous semble nécessaire alors que la population du pays dans son ensemble est admirative de la détermination du gouvernement et des services de sécurité d'assurer la sécurité publique."

En savoir plus sur:

Nos partenaires