Le PS voudrait sortir Electrabel de la gestion des provisions nucléaires

16/05/13 à 08:02 - Mise à jour à 08:02

Source: Le Vif

Le PS, par la voix de sa députée Karine Lalieux, veut qu'Electrabel sorte de la gestion des provisions nucléaires, à laquelle elle participe via Synatom, la société créée pour gérer les fonds destinés à démanteler les centrales nucléaires, indique l'Echo dans son édition de jeudi.

Le PS voudrait sortir Electrabel de la gestion des provisions nucléaires

© Image Globe

Synatom est une filiale à 100% d'Electrabel, ce qui revient à dire que le contrôlé est aussi le contrôleur. Synatom a récolté 7 milliards d'euros pour financer le traitement des déchets nucléaires. Synatom dispose de trois représentants à la Commission des provisions nucléaires, pour six à l'Etat.

Le PS se pose aussi la question de la disponibilité des fonds récoltés par Synatom. Ceux-ci sont en effet placés chez Electrabel. "L'exploitant ne peut donc pas libérer cet argent en cas de besoin", dénonce Karine Lalieux, qui a déposé une proposition de loi.

Du côté de Synatom, on tempère et on indique que cet argent n'est pas nécessaire avant 2020. L'entreprise réfute aussi la possibilité que l'ONDRAF (Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies) gère cet argent, mettant en doute sa capacité à le faire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires