Le PS veut remettre à bas les calotins du CDH

28/07/17 à 14:50 - Mise à jour à 14:53
Du LeVif/l'Express du 28/07/17

A Liège et à Charleroi, les socialistes entament de grandes manoeuvres pour faire payer au CDH, à l'échelon local, les conséquences du choix de Benoît Lutgen à l'échelon régional. Là-bas comme à Mons, le pronostic vital du parti humaniste est engagé.

A Charleroi, les élus et les électeurs du CDH fréquentent peu la Maison des huit heures, place Charles II. Encore moins par les temps qui courent. Le 14 juillet, l'arrière-salle de ce haut lieu du socialisme carolo, propriété de la CGSP depuis un siècle, était réservée à la fédération socialiste de l'arrondissement de Charleroi, qui y tenait un comité fédéral. Et là, les oreilles " calotines " ont sifflé comme rarement ces dernières années. On raconte même que Paul Magnette y a, avec une rare dilection, autorisé ses troupes à ponctuer l'Internationale d'un " à bas les calotins " qui avait tendance à disparaître. C'est que l'idée socialiste, désormais, alors que les deux partis sont aux abois, c'est de les faire disparaître, ces oranges des villes. " Paul Magnette a été très clair : il est hors de question qu'il s'allie, après 2018, au CDH à Charleroi. Et personne n'a eu envie de le contredire ", raconte un socialiste. Certains, comme l'échevin Philippe Van Cauwenberghe dans un post Facebook qui a fait du bruit, ont même envisagé d'éjecter le partenaire municipal. " Il y a eu une demande dans mon parti, en effet ", a expliqué Paul Magnette le 24 juillet, en conférence de presse. " Mais il ne servait à rien de chambouler les équipes, ni de faire payer aux ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires