Le PS veut forcer le débat politique sur les drogues et sortir du statu quo

14/10/16 à 18:45 - Mise à jour à 18:46

Source: Belga

(Belga) Le PS veut forcer le débat politique sur les drogues et sortir du statu quo en commençant par le cannabis, tel est le message qu'a adressé vendredi son président, Elio Di Rupo, en conclusion d'un colloque organisé par son parti.

Le PS veut forcer le débat politique sur les drogues et sortir du statu quo

Le PS veut forcer le débat politique sur les drogues et sortir du statu quo © BELGA

Plusieurs intervenants se sont succédé pendant cette journée d'étude. "Les politiques répressives sont un échec total", a conclu M. Di Rupo. A l'entendre, il est temps de forcer le débat. "En réalité, le monde politique n'ose pas voir le problème et ose encore moins franchir le pas d'en discuter", a-t-il ajouté. Le président du PS reconnaît la disposition à en discuter à gauche de l'échiquier politique, que ce soit chez les socialistes ou les écologistes. "Du côté des chrétiens-démocrates, c'est très difficile d'en parler. A droite, c'est extrêmement difficile", a-t-il précisé. Selon M. Di Rupo, la politique en matière de drogue doit évoluer par étape. D'ici quelques mois, le PS déposera une proposition de loi, alimentée par les réflexions tirées de ce colloque. Aucun modèle ne s'impose d'emblée mais le parti donne la priorité à la régulation. "Nous avons l'intention d'avancer avec des propositions de régulation en confiant à l'Etat un rôle déterminant", a précisé le président. Les socialistes veulent sortir d'un "statu quo intenable" qui pousse des jeunes directement ou indirectement vers des circuits mafieux. "C'est moralement inacceptable. On sait que des jeunes sont à proximité des milieux criminels et on les laisse faire", a encore dit M. Di Rupo. (Belga)

Nos partenaires