Le PS recule en Wallonie, la N-VA continue à progresser en Flandre

17/06/13 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Source: Le Vif

Selon le dernier sondage Ipsos réalisé pour RTL-TVI, Le Soir, VTM et De Morgen, le PS perd 9 pour cent de voix en Wallonie par rapport aux élections de 2010. À Bruxelles, le PS redevient le premier parti alors qu'en Flandre, la N-VA atteint 35% d'intentions de vote.

Le PS recule en Wallonie, la N-VA continue à progresser en Flandre

© belga

En Wallonie, le PS a obtenu 37,6 pour cent des voix lors des élections de juin 2010, ce qui a fait du parti socialiste le premier parti du pays et lui a permis de livrer le premier ministre, Elio Di Rupo.

Il semble que les électeurs du PS apprécient peu le rôle de premier ministre joué par Elio Di Rupo. Si les élections avaient lieu aujourd'hui, le PS n'obtiendrait que 28,7 pour cent en Wallonie. C'est un plongeon de près de 9 pour cent.

"Abandonnés"

Selon le quotidien De Morgen, les électeurs du PS se sentent abandonnés. "Une partie importante de son électorat se trouve dans les régions gravement touchées par la crise autour de Liège et de Charleroi". D'après Le Soir "les déçus du PS" se tournent surtout vers Ecolo (qui progresse de 0,7 pour cent depuis les élections de 2010) et le PTB qui croît de 2,6 pour cent par rapport à 2010. Quant au MR, il stagne à 22,1 pour cent (les libéraux francophones avaient obtenu 22,2 pour cent des voix lors des élections de 2010).

À Bruxelles, le PS progresse par rapport au dernier sondage (il atteint 24,5 pour cent des intentions de vote) et redevient le premier parti de la région. Le MR recule et n'obtient que 20,9 pour cent des voix (par rapport à 23,8 pour cent des voix lors du sondage de mars 2013).

La N-VA progresse

Alors que le PS perd de ses plumes en Wallonie, la N-VA continue son ascension en Flandre. Le parti de Bart De Wever atteint les 35 pour cent. C'est 6 pour cent de plus que lors des élections de 2010. La N-VA progresse de 1,4 pour cent par rapport au sondage de mars dernier.

Bien que la N-VA n'atteigne plus les 38,4 pour cent d'intentions de vote enregistrées par un sondage en mars 2012, l'échéance du président de la N-VA semble loin de venir à expiration. De Wever souhaite entrer dans le gouvernement fédéral après les élections de 2014 et un sondage réalisé par plusieurs médias révèle que deux Flamands sur trois estiment que la N-VA doit rejoindre le gouvernement fédéral si elle remporte les élections de juin 2014.

Popularité

En Wallonie , c'est Elio Di Rupo (PS) qui caracole en tête du hit-parade des personnalités avec 62% de répondants favorables. Il est suivi par Guy Verhofstadt (Open VLD) (52%) et Joëlle Milquet (cdH) (49%). À Bruxelles, le top 3 des personnalités est identique avec 65% des participants en faveur d'Elio Di Rupo, 57 pour cent de Guy Verhofstadt et 51 pour cent de Joëlle Milquet.

En Flandre, Bart De Wever (N-VA)reste en tête du classement avec 64% même s'il est talonné par Kris Peeters (CD&V) qui obtient un score 63%. Maggie De Block complète le top trois flamand avec 58% de répondants en sa faveur.

EE/CB

En savoir plus sur:

Nos partenaires