Le PS ne votera pas la dissolution des Chambres

23/02/11 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Le Vif

Les deux messages lancés mercredi par Elio Di Rupo à son arrivée au cabinet de Didier Reynders, à savoir le refus du PS d'aller à de nouvelles élections et sa volonté de voir la N-VA associée à un futur gouvernement, contredisent les thèses ayant circulé ces derniers jours, selon lesquelles le président du PS aurait "offert" le futur poste de premier ministre au CD&V si celui-ci laisse tomber la N-VA.

Le PS ne votera pas la dissolution des Chambres

© Belga

En affirmant mercredi sans ambages devant le cabinet des Finances que le PS juge "impensable" un gouvernement sans la N-VA, M. Di Rupo a manifestement démenti le scénario d'un "16" offert au CD&V et occupé éventuellement par... Yves Leterme.

De plus, le président socialiste a confirmé qu'il avait rencontré mardi le président de la N-VA, ajoutant qu'il ne voyait pas de solution possible à la crise sans que les deux plus grands partis du pays se parlent.

Par ailleurs, un courriel envoyé par M. Di Rupo aux Belges de
l'étranger, qui votent d'habitude majoritairement pour le MR, a été
décrit par plusieurs journaux comme un véritable tract électoral PS.

Ici aussi, le démenti est venu mercredi: "Nous ne voulons pas d'élection, nous ne voterons pas la dissolution des Chambres", a scandé le président devant la presse, tant en français qu'en néerlandais.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires