Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

01/04/17 à 10:25 - Mise à jour à 12:07
Du LeVif/l'Express du 31/03/17

Le PS et les misères de la gauche socialiste

Le sondage printanier La Libre/RTBF ébranle le pouvoir d'un des derniers partis socialistes de l'ouest de l'Europe qui avait résisté à la crise de la social-démocratie. L'avènement du PTB à la deuxième place du palmarès en Wallonie reproduit un phénomène apparu en Grèce et ébauché en Espagne, deux pays durement frappés, eux, par les politiques d'austérité imposées par l'Europe pour remédier au déficit de la dette publique.

Il a un nom italien, sorpasso (le dépassement d'un adversaire politique direct par le vote). Mais c'est à Madrid qu'il a été le plus usité ces derniers mois quand Podemos a cru pouvoir supplanter - en vain - l'historique Parti socialiste ouvrier espagnol aux élections législatives de juin 2016. En vérité, Athènes avait été le théâtre de sa traduction la plus spectaculaire : la gauche radicale de Syriza y a phagocyté l'usé Pasok socialiste et dirige le gouvernement depuis 2015. Plus récemment, le redoutable échec du Parti travailliste néerlandais PvdA aux élections générales et son débordement par les écologistes de GroenLinks et le Parti socialist...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos