Etienne Dujardin
Etienne Dujardin
Juriste et Chroniqueur
Opinion

07/10/15 à 14:16 - Mise à jour à 14:15

Le propriétaire est la vache à lait du Tax Shift Bruxellois

Un groupe d'experts a remis un rapport au ministre bruxellois du budget, Monsieur Guy Vanhengel. Il y a du bon dans ce rapport comme une baisse de l'IPP de 2%. Cependant, beaucoup de décisions - concernant surtout le volet immobilier - sont totalement à côté de la plaque.

Le propriétaire est la vache à lait du Tax Shift Bruxellois

Illustration. © BELGA/Benoît Doppagne

La première mesure contre-productive est la suppression du bonus logement. Chaque acquéreur qui achète un bien à Bruxelles et le finance par un crédit a aujourd'hui droit à une déduction fiscale conséquente chaque année. Le gouvernement bruxellois veut la supprimer et la remplacer par un abattement de droit d'enregistrement plus important à l'achat. Cette mesure favorisera les eurocrates, les lobbyistes, les diplomates, les fortunés. En effet, les droits d'enregistrement lors d'un achat est le seul impôt que ces derniers paient à égalité avec la classe moyenne bruxelloise. Ils ne paient pas d'impôt à l'IPP et ne font pas de crédit. La suppression du bonus logement leur est donc indifférente. Les plus riches seront gagnants et seul le Bruxellois moyen trinquera. En effet, le prix de l'immobilier grimpera en conséquence. De plus, l'avantage fiscal global sera moins important qu'aujourd'hui et le gouvernement devra aller chercher des mesures compensatoires à ce cadeau fiscal du contribuable. La déduction actuelle favorise les personnes qui travaillent et qui ont besoin d'un financement bancaire. Par ailleurs, la déduction étalée dans le temps fidélise, année après année, cette catégorie de citoyens dont la Région a cruellement besoin.

Autre mesure absurde qui en fera hurler plus d'un : la suppression des déductions du précompte immobilier. Finies les déductions pour habitations modestes, enfants à charge, ou personne invalide ! Tout le monde sera prié de "cracher au bassinet " peu importe sa situation. Voici encore une mesure qui touchera le citoyen lambda ou pauvre.

Enfin, une augmentation généralisée du précompte immobilier est un très mauvais signal. Beaucoup de personnes ont déjà du mal à y faire face. Le petit pensionné ne profitera d'aucune réduction à l'IPP, mais devra s'acquitter d'un montant plus important comme propriétaire de son bien. Encourageons la propriété au lieu de la freiner en la taxant sans vergogne et de manière inégalitaire !

Partager

Le budget de la Région Bruxelloise ne se porte pas bien. S'il est louable de revoir la fiscalité, il est suicidaire de prendre des mesures qui favorisent les eurocrates

Il faut un discours de vérité, le budget de la Région Bruxelloise ne se porte pas bien. S'il est louable de vouloir remettre les choses à plat au niveau de la fiscalité, il est suicidaire, de prendre des mesures qui favorisent les eurocrates, malgré toute l'amitié que j'aie pour eux, au détriment de la majorité des Bruxellois. Avant de trouver des recettes nouvelles, analysons d'abord les dépenses de la Région. Avant de dépenser plus, le citoyen normal doit contrôler ses dépenses, il doit en aller de même avec l'argent public et des efforts peuvent certainement être accomplis à ce niveau.

Cherchons aussi d'autres pistes, faisons par exemple, une évaluation du revenu cadastral qui date de 1975. Certains biens paient un précompte immobilier dérisoire, d'autres des montants astronomiques, alors que ce n'est souvent plus du tout adapté à la situation actuelle. Un vrai travail de justice fiscale est à faire à ce niveau. Mais c'est sans doute plus difficile à réaliser que de prendre des mesures qui frappent le propriétaire bruxellois de manière aveugle et inappropriée.

Nos partenaires