Le projet "pot pourri IV" garantira l'anonymat des enquêteurs

17/03/16 à 17:39 - Mise à jour à 17:39

Source: Belga

(Belga) Le projet de loi "pot pourri IV" contiendra une disposition qui garantira l'anonymat des enquêteurs et des membres des unités spéciales dans les affaires de terrorisme et de criminalité organisée afin de les protéger de représailles, a indiqué jeudi le ministre de la Justice, Koen Geens, en réponse à une série de questions d'actualité à la Chambre. Le conseil des ministres se penchera sur le texte vendredi prochain.

Le projet "pot pourri IV" garantira l'anonymat des enquêteurs

Le projet "pot pourri IV" garantira l'anonymat des enquêteurs © BELGA

Les incidents qui se sont produits à Forest ont donné lieu à de nombreuses interventions au parlement. Chaque perquisition donne lieu à une analyse préalable des risques qui doit déterminer le soutien apporté aux policiers, a expliqué le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon. Lors de la perquisition menée mardi passé, la procédure a été correctement suivie. La perquisition devait être une perquisition "froide", c'est-à-dire que les lieux visités étaient présumés être vides. Les six policiers qui menaient l'opération ont pourtant été pris sous le feu d'occupants inattendus. Trois d'entre eux ont été blessés légèrement. Un autre policier, membre d'une unité spéciale d'intervention, a lui aussi été légèrement blessé. "Il aurait pu en être autrement", a fait remarquer M. Jambon. Selon lui, les événements qui ont eu lieu démontrent que l'Organe de Coordination de l'Analayse de la Menace (OCAM) a porté celle-ci à juste titre au niveau 3. "On ne peut garantir 100% de sécurité mais nos services s'investissent au maximum", a-t-il ajouté. Dans l'opposition, le PS estime qu'aujourd'hui se pose la question de l'efficacité des mesures prises par le gouvernement. Le cdH estime de son côté que leur mise en oeuvre est trop lente. Ecolo mais aussi le sp.a ont interpellé le gouvernement sur le trafic d'armes en Belgique. Des initiatives sont à l'étude au niveau européen, a répondu le ministre de l'Intérieur. (Belga)

Nos partenaires