Le projet fédéral de taxe sur les jeux de hasard se limitera aux jeux en ligne

25/05/16 à 15:31 - Mise à jour à 15:31

Source: Belga

(Belga) Le projet fédéral d'une taxation sur les jeux de hasard se limitera aux jeux en ligne, a indiqué mercredi le ministre-président wallon Paul Magnette, interrogé en plénière du parlement wallon à la suite du comité de concertation qui a abordé cette question ce matin à la demande de la Wallonie.

Interrogé par Belga, le cabinet du ministre fédéral des Finances Johan Van Overtveldt a confirmé cette limitation, sans en préciser davantage dans l'immédiat. Le gouvernement wallon avait saisi le comité de concertation sur l'intention du gouvernement fédéral d'appliquer cette TVA sur les jeux de hasard, à l'exception des jeux exploités par la loterie nationale. Une décision en ce sens, selon l'exécutif wallon, pénaliserait l'activité d'un secteur déjà imposé par la Région et par ailleurs pourvoyeur d'emplois important au niveau de la Région wallonne: il représente à lui seul 4.000 emplois dont 700 indépendants à travers 4 casinos, 82 salles de jeux automatiques, 2.700 cafés autorisés à exploiter au maximum 2 bingos, 270 agences de paris et 460 librairies. Les recettes fiscales de la Wallonie en souffriraient aussi, que ce soit sur ses taxes propres ou sur ses additionnels à l'impôt des personnes physiques, faisait valoir le gouvernement wallon. Selon M. Magnette, le Fédéral est en train de revoir sa copie à la suite d'un avis du Conseil d'Etat et de l'opposition manifestée par le gouvernement wallon. Le socialiste, qui répondait en plénière du parlement wallon à une question de Dimitri Fourny (cdH), a dressé un parallèle avec le dossier de l'amnistie fiscale (DLU), où le fédéral avait revu sa copie à la suite de l'opposition régionale. (Belga)

Nos partenaires