Le procureur fédéral veut que les terroristes puissent aussi devenir informateurs

21/02/16 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Belga

(Belga) Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw plaide dans une interview accordée à De Standaard et Het Nieuwsblad pour que les terroristes repentis puissent se rendre à la police et devenir informateurs. Il pense ainsi que Salah Abdeslam aurait pu être un parfait informateur s'il avait été approché avant les attentats du 13 novembre à Paris.

Le procureur fédéral veut que les terroristes puissent aussi devenir informateurs

Le procureur fédéral veut que les terroristes puissent aussi devenir informateurs © BELGA

"Dans les dossiers de terrorisme, les informations sont des marchandises de la plus haute importance. Mais en ce moment, notre système judiciaire n'a que très peu à offrir à ceux qui veulent en donner. Il existe un programme de protection des témoins, mais il ne concerne que des témoins de faits criminels qui ne sont pas impliqués eux-mêmes", explique le procureur. "Selon la loi, nous ne pouvons rien proposer à des personnes qui auraient été impliquées dans des crimes, exprimant des remords, et qui voudraient parler à la police", déplore M. Van Leeuw, qui souhaiterait voir un nouveau régime advenir pour ce type potentiel d'informateurs. "De l'information contre une nouvelle vie sous une nouvelle identité: cela existe aux Etats-Unis et en Italie." Selon le procureur fédéral, Salah Abdeslam avait le profil parfait du terroriste repenti. "S'il a effectivement décidé de ne pas mener son plan à terme au dernier moment, il aurait aussi pu opter pour une échappatoire plus tôt. Il aurait pu aider la police à empêcher les attentats. Abdeslam aurait pu nous aider à mettre les structures terroristes à nu pour prévenir de nouveaux attentats comme ceux de Paris à l'avenir. Ce en échange d'une nouvelle vie ou d'une diminution de peine." (Belga)

Nos partenaires