Le procès d'une filière de recruteurs et combattants en Syrie fixé pour fin septembre

10/06/16 à 12:46 - Mise à jour à 12:46

Source: Belga

(Belga) Le procès contre une filière de 13 supposés recruteurs et combattants en Syrie, établie à Maaseik (Limbourg), comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Bruxelles fin septembre, a décidé le tribunal vendredi. La figure principale de ce dossier est Khalid Bouloudo, originaire de Maaseik, qui a été jugé en 2006 pour terrorisme. Il est maintenant suspecté d'avoir recruté, avec un deuxième suspect, des combattants pour le groupe État islamique.

Khalid Bouloudo a été condamné en 2006 à 5 ans de prison parce qu'il aurait formé, avec 12 autres personnes, une cellule belge du Groupe Islamique Combattant Marocain (GICM). Ce dernier est tenu pour responsable des attentats à Casablanca au Maroc le 16 mai 2003 et des attentats du 11 mars 2004 à Madrid en Espagne. L'homme a purgé sa peine mais a été de nouveau interpellé fin janvier 2015, avec trois autres hommes, Mohamed Zaouad, Saïd El Amraoui et Bilal El Idrissi. Selon le parquet fédéral, Khalid Bouloudo et Mohamed Zaouad auraient recruté des combattants pour le groupe Etat islamique envoyés en Syrie. Ils agissaient à partir d'une mosquée récemment érigée dans la commune de Neeroeteren, dans la ville de Maaseik. Ils auraient également accueilli des combattants revenus en Belgique. Bilal El Idrissi a été arrêté à l'aéroport de Düsseldorf en Allemagne alors qu'il était, selon le parquet, sur le point de se rendre en Syrie. Saïd El Amraoui se serait, lui, rendu en Syrie puis serait revenu en Belgique. Les quatre hommes affirment qu'ils ne sont pas des recruteurs et qu'ils ne se sont pas rendus en Syrie. Ils ont été libérés après quelques mois sous conditions. Khalid Bouloudo a été interpellé une nouvelle fois en avril 2016 parce qu'il n'avait pas respecté les conditions de sa libération. Les plaidoiries se tiendront les 21, 22, 28 et 29 septembre. (Belga)

Nos partenaires