Le prix Vaclav Havel 2017 décerné à un magistrat turc emprisonné

09/10/17 à 20:10 - Mise à jour à 20:11

Source: Belga

(Belga) Le prix des droits de l'Homme Vaclav Havel 2017 du Conseil de l'Europe a été décerné à Murat Arslan, magistrat turc emprisonné dans son pays, a annoncé lundi l'organisation paneuropéenne.

Ce prix, doté de 60.000 euros, récompense l'engagement de Murat Arslan, qui a "toujours défendu l'indépendance de la magistrature", indique le Conseil de l'Europe. Dans un message adressé à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), qui décerne le prix, Murat Arslan a présenté la Turquie comme une "prison, au sein de laquelle les voix des militants des droits de l'Homme sont étouffées". Cet ancien rapporteur de renom de la cour constitutionnelle turque a été placé en détention dans le sillage des purges qui ont suivi le coup d'État manqué en Turquie des 15-16 juillet 2016. Il a présidé l'Association des juges et des procureurs (YARSAV), une ONG critique envers le pouvoir qui a été dissoute après la tentative de coup d'État. Le prix n'a pas pu être remis à M. Arslan, en détention, a rappelé M. Gale s'adressant à l'assemblée devant une chaise vide qui avait symboliquement été réservée pour le lauréat. "La Turquie n'a rien appris des douloureuses expériences qu'a connues l'Europe au XXe siècle", a déclaré dans son message M. Arslan qui, avec ses soutiens, entend continuer à lutter pour le droit et la démocratie. "Nous ne nous laisserons pas enfermer dans un mur de la peur", a-t-il assuré. Le prix Havel a été reçu en son nom par une représentante de l'association des "Magistrats européens pour la démocratie et les libertés" (Medel) qui avait nominé M. Arslan. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos