"Le prix du billet de train doit augmenter de trente pour cent"

18/03/14 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Le Vif

Karel Vinck, l'ancien patron de la SNCB, estime qu'il faut sérieusement augmenter les recettes de la société des chemins de fer. "Si le voyageur souhaite un bon service de train, il faudra qu'il paie plus pour son billet. Une augmentation de prix de 30 pour cent devrait suffire" a-t-il déclaré.

"Le prix du billet de train doit augmenter de trente pour cent"

© Belga

Ce mardi, l'ancien administrateur délégué de la SNCB Marc Descheemaecker présente son livre intitulé "Dwarsligger" dont la préface a été écrite par Karel Vinck (anciennement SNCB), Johnny Thijs (anciennement Bpost) et Luc De Bruyckere (anciennement VOKA). Les trois "captains of industry" flamands fustigent l'influence politique à la SNCB, le prix des billets de train et les fonds élevés fournis par l'état.

"Descheemaecker se demande à juste titre si un investissement annuel de 3 milliards est nécessaire et possible." Selon le trio, le montant issu des finances publiques diminuerait si les billets de train étaient plus chers.

Jo Cornu, l'actuel CEO de la SNCB confirme que l'entreprise pourrait augmenter ses prix. "Aujourd'hui, le chemin de fer belge commercialise les prix de billets les plus bas d'Europe. La discussion sur les prix fait partie du nouveau contrat de gestion entre l'état et la SNCB. Ces négociations sont en cours et seront conclues après les élections" a-t-il déclaré au quotidien De Morgen.

En savoir plus sur:

Nos partenaires