Le Prix Belfius de la Presse écrite attribué à David Leloup pour son enquête sur Mithra

24/05/16 à 21:29 - Mise à jour à 21:29

Source: Belga

(Belga) Le Prix Belfius 2016 de la Presse écrite a été attribué à David Leloup pour son enquête parue dans le magazine d'investigation Médor et intitulée "Le goût amer des pilules Mithra". Le jury de la 53e édition des Prix de la Presse Belfius a dévoilé mardi soir le palmarès 2016.

"Dans l'enquête que nous avons réalisée, nous avons utilisé une multitude de sources. Le goût amer dont on parle est celui ressenti par le contribuable wallon évidemment", a souligné le journaliste confronté en novembre 2015 à une tentative - finalement avortée - d'interdire la diffusion du premier numéro du magazine en raison de son enquête sur l'entreprise pharmaceutique. En presse écrite du côté néerlandophone, l'article de Lars Bové (De Tijd) intitulé "De Geheimen van de Staatsveiligheid blootgelegd" ("Les secrets de la Sûreté de l'Etat dévoilés") est sorti vainqueur. L'équipe de Lecho.be (Nicolas Becquet, Anne-Sophie Bailly, Sophie Leroy, Danaé Malengreau, Antonin Marsac, Salim Nesba, Bastien Pechon) a remporté la catégorie Presse digitale, grâce à son reportage "Prof, le plus beau métier du monde. Vraiment?". Pour la Presse locale, le prix est revenu à Chantal Notté et Guillaume Dujardin (NoTélé) pour le reportage "Coté cour - côté pigeon". Le prix Photo est revenu au photographe Roger Job (Paris Match) pour sa réalisation baptisée "Chasseurs de dealers. La brigade des stups de Charleroi". Le journaliste de La Première (RTBF) Maxime Paquay a gagné la catégorie Presse radio avec "En urgence", un reportage sur les enfants retirés de leur environnement parental et placés par un juge de la jeunesse, paru dans l'émission "Transversales". Dans la catégorie Presse télévisée, "L'obsession du prix bas" ("Questions à la Une") de Danielle Welter (RTBF), sur la politique financière d'Ikea, l'a emporté. Enfin, Pierre-Henri Thomas (Trends-Tendances) a décroché le prix dans la catégorie Presse économique et financière pour son reportage intitulé "Les prophètes de malheur ont-ils raison?". Cette année, Belfius a reçu 249 candidatures, occasionnant la nomination de 42 personnes et la consécration de 14 lauréats. "C'est un très bon cru. Les bons journalistes améliorent le monde", a souligné Jos Clijsters, président du conseil d'administration de Belfius. (Belga)

Nos partenaires