Le Prince Philippe se dit admiratif de la Chine

29/10/11 à 09:56 - Mise à jour à 09:56

Source: Le Vif

Lors de la mission économique belge en Chine, le Prince Philippe n'a pas caché son admiration pour la Chine.

Le Prince Philippe se dit admiratif de la Chine

© Belga

Les Chinois se voient davantage comme la partie d'un grand ensemble et misent sur la complémentarité entre les personnes. Il y a des leçons à en tirer, a affirmé en substance samedi matin le Prince Philippe lors d'un contact informel avec quelques journalistes, à Shanghaï, au terme de la Mission économique belge en Chine.

Le roi est en bonne santé Interrogé sur la santé du Roi que certains ont dit fatigué par les longues négociations en vue de la formation d'un gouvernement, il a précisé que comme lui-même dans la cadre des missions économiques, son père travaillait durement, mais était en bonne santé. Le prince a toutefois souligné qu'il ne parlait pas volontiers à la place des personnes concernées.

Plus globalement, le Prince n'a pas caché son admiration pour la Chine, qu'il considère comme un des plus beaux pays du monde notamment par sa culture qui est l'une des plus anciennes de la terre. Selon lui, la Chine sait ce qu'elle veut. Son douzième plan économique quinquennal vise à améliorer la qualité de vie dans tous ses aspects, y compris l'environnement.

La mission est un succès

La mission qui s'achève représente pour lui, le neuvième déplacement dans l'empire du Milieu. Pour lui, les relations avec la Chine nécessitent un investissement dans le temps et des relations humaines auxquelles les Chinois sont très attachés. À propos de sa propre gestion d'un voyage-marathon de plus de 20.000 kilomètres en à peine un peu plus d'une semaine, il s'est dit satisfait devant le succès rencontré par les missions économiques qu'il préside, tant en termes de taux de participation que de liens qui se nouent entre entreprises et acteurs économiques, parfois davantage qu'en Belgique, a-t-il glissé.

D'après lui, la Belgique a créé un instrument où tout le monde à sa place, y compris les universités dont il a souligné le rôle actif de soutien à l'économie dans le domaine de l'innovation, et via les spin-off.

La Chine estintéressée par les accès belges à la mer du Nord

La Chine mise manifestement beaucoup sur les accès de et vers la Mer du Nord via la Belgique, si l'on en croit le premier bilan des investissements chinois au port de Zeebrugge.

Il a été question de ceux-ci, vendredi, lors d'une visite d'une partie de la délégation belge qui a pris part à la mission économique en Chine, sous la présidence du Prince Philippe, au siège de la société en charge des installations du port de Shanghai. Cette mégapole de 23 millions d'habitants située à l'est de la Chine constitue le pôle financier de l'économie chinoise.

Mercredi, il était déjà apparu que la ville de Chongqing, une plaque tournante économique et logistique du centre de la Chine comptait beaucoup sur le port d'Anvers pour acheminer par le rail des produits à haute valeur ajoutée, conditionnés par conteneurs, et peu aisément transportables par bateau, tels que du matériel informatique. Selon le patron du port de Zeebrugge, Joachim Coens, le port belge traite chaque année 2,5 millions de conteneurs en provenance de Chine, soit la moitié du trafic qu'y transite, et entend doubler ce chiffre.

C'est dans ce contexte que des travaux d'approfondissement de plusieurs centaines de mètres de quai ont été très récemment entamés.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires