Le prince Laurent a rencontré Kabila lors de son voyage privé

31/03/11 à 10:50 - Mise à jour à 10:50

Source: Le Vif

Le prince Laurent a "discrètement" rencontré le président congolais Joseph Kabila à l'occasion de son déplacement contesté en République démocratique du Congo (RDC), affirme jeudi le quotidien "La Libre Belgique" sur son site internet.

Le prince Laurent a rencontré Kabila lors de son voyage privé

© Belga

"Le gouvernement Leterme a finalement eu vent de cette rencontre entre les deux hommes", commente le quotidien, sans préciser sa source.

La presse belge mentionnait jeudi matin la probabilité que cette rencontre ait effectivement eu lieu, mais aucune source officielle n'est venue le confirmer.

Contacté par l'agence BELGA, le ministre congolais de la Communication et Médias, Lambert Memde Omalanga, n'a pu lui non plus confirmer ni infirmer l'information.

"Tous les visiteurs du président sont inscrits au protocole et ce dernier ne mentionne rien de tel", a-t-il commenté, soulignant le caractère privé de la visite princière.

Rencontre avec un ministre

Lors de ce déplacement en RDC, le prince a eu au moins un contact avec un membre du gouvernement congolais, à savoir le ministre du Plan, Olivier Kamitatu Etsu.

Le gouvernement sera interrogé à ce sujet jeudi après-midi, à l'heure des questions d'actualité, au cours de la séance plénière de la Chambre.

Mi-mars, le prince Laurent s'est rendu en RDC dans le cadre d'un projet sur la déforestation soutenu par sa fondation. Le gouvernement belge et le Palais s'étaient opposé à ce déplacement, qui risquait d'apparaître comme un soutien partisan au régime à quelques mois des élections présidentielles.

En visite à la pépinière d'Ibi Batéké, un projet-pilote qui est la première plantation puits de carbone du pays, situé sur le plateau des Bateke, à environ 150km de Kinshasa, le prince Laurent figure sur des photos en compagnie de M. Kamitatu, un ancien proche de l'opposant Jean-Pierre Bemba, mais rallié à l'Alliance pour la Majorité présidentielle (AMP) au président Joseph Kabila.

Apparaissent également sur ces clichés le promoteur du projet, Olivier Mushiete, un agronome congolais formé en Belgique, et le député Antoine Gondha Mangalibi, un ancien ministre des Affaires étrangères qui a suivi le même parcours que M. Kamitatu.

Le prince Laurent était accompagné du ministre congolais du Plan Olivier Kamitatu. "Le prince est venu à Kinshasa sur mon invitation", confirme le ministre dans La Dernière Heure. "La visite privée s'est déroulée dans la plus grande discrétion", assure-t-il, relevant qu'il n'y avait eu aucun contact avec les médias. A ses yeux, la controverse se résume à "une tempête dans un verre d'eau".

L'avocat de la fondation, Pierre Legros, explique dans De Standaard et Het Nieuwsblad que M. Kamitatu est un "ami personnel". "Si un projet devait se développer, il est bon que le ministre du Plan le soutienne. Il ne faut rien y voir de plus", commente-t-il.

Le ministre des Affaires étrangères démissionnaire Steven Vanackere (CD&V) avait estimé mercredi que ce voyage du prince Laurent relançait le débat sur la dotation.

Dans la presse de Kinshasa

La presse kinoise évoque jeudi brièvement la visite controversée que le prince Laurent. "Belgique: tempête autour de la visite du prince Laurent au Congo", écrit ainsi le journal 'Le Phare", qui affirme que "Laurent devait rencontrer le président Joseph Kabila".

"Le voyage du prince Laurent à Kinshasa crée la polémique en Belgique", écrit pour sa part le quotidien 'Le Potentiel', en citant des dépêches d'agences et les journaux belges ayant révélé ce déplacement, 'La Libre Belgique' et 'La Dernière Heure'.

Ce titre cite aussi 'Le Soir' en affirmant que pour le promoteur de la pépinière d'Ibi Batéké, un projet-pilote qui est la première plantation puits de carbone du pays, situé sur le plateau des Bateke, à environ 150km de Kinshasa, Olivier Muschiete, le 16 mars, date de la visite du prince, fut "mémorable".

"Tenant compte de la désapprobation gouvernementale, l'ambassadeur de Belgique à Kinshasa (Dominique Struye de Swielande, NDLR) s'était abstenu de faire le voyage", souligne aussi 'Le Potentiel'.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires