Le président sud-coréen demande de nouvelles sanctions contre le Nord

03/09/17 à 10:29 - Mise à jour à 10:30

Source: Belga

(Belga) Le président sud-coréen Moon Jae-In a demandé dimanche "la punition la plus forte" contre la Corée du Nord, y compris de nouvelles sanctions de l'ONU, après que Pyongyang a revendiqué l'essai réussi d'une bombe à hydrogène.

M. Moon a demandé "toutes les mesures diplomatiques, et notamment des sanctions au Conseil de sécurité de l'ONU pour isoler complètement la Corée du Nord", a déclaré le conseiller du président Chung Eui-Yong après une réunion d'urgence du Conseil de sécurité nationale. "Le président a ordonné de travailler avec la communauté internationale pour trouver la punition la plus forte" après l'essai nord-coréen, a déclaré M. Chung. Le Sud discutera du déploiement des "actifs stratégiques les plus forts de l'armée américaine", a-t-il ajouté en citant M. Moon, dans une référence potentielle à l'arsenal nucléaire tactique qui avait été retiré de la péninsule par Washington en 1991. De son côté, Pékin a "condamné vigoureusement" le nouvel essai nucléaire effectué dimanche par la Corée du Nord, tout en exhortant Pyongyang à "cesser d'aggraver la situation" avec des "gestes qui ne servent pas ses intérêts". La Corée du Nord "a ignoré l'opposition générale de la communauté internationale et effectué un nouveau test nucléaire. Le gouvernement chinois exprime son opposition résolue et condamne vigoureusement" cette action, a indiqué dans un communiqué le ministère chinois des Affaires étrangères. Le Japon a également qualifié "d'impardonnable" l'essai nucléaire effectué par Pyongyang. (Belga)

Nos partenaires