Le président israélien en visite à l'hôtel de ville d'Anvers

21/06/16 à 16:10 - Mise à jour à 16:10

Source: Belga

(Belga) Le président israélien, Reuven Rivlin, a profité de sa visite d'Etat en Belgique pour se rendre mardi à l'hôtel de ville d'Anvers, où il a été accueilli par le bourgmestre Bart De Wever ainsi que le gouverneur de la province.

Le président israélien en visite à l'hôtel de ville d'Anvers

Le président israélien en visite à l'hôtel de ville d'Anvers © BELGA

C'est sous haute protection policière que le président de l'Etat d'Israël s'est rendu mardi à l'hôtel de ville d'Anvers. A son arrivée sur la Grand-Place, l'hymne israélien a retenti de la cathédrale. Le président, qui exerce en Israël une fonction beaucoup plus protocolaire, a ensuite visité l'hôtel de ville en compagnie du bourgmestre Bart De Wever (N-VA). Dans la salle des mariages, le bourgmestre a tenu à remercier M. Rivlin pour sa venue à Anvers. M. De Wever a ensuite loué l'industrie technologique à la pointe en Israël. "Nous avons beaucoup en commun. À Anvers, il y a une importante communauté juive, qui nous tient particulièrement à c?ur", a par ailleurs souligné De Wever. Le président Rivlin a, quant à lui, parlé d'Anvers comme d'une ville avec une riche histoire et beaucoup de fierté. Il a loué la protestation locale face aux violences de guerre allemandes et a fait un lien avec le terrorisme actuel. "Aujourd'hui, nous entendons à nouveau les voix de la haine. Nous devons nous soutenir et dire non à la haine, non au terrorisme, non à l'extrémisme", a déclaré le président. Il a plaidé pour un avenir paisible. "Il est de notre destin de devoir vivre ensemble. Nous ne sommes pas toujours d'accord sur tout, mais le débat doit être mené avec respect." En fin de visite, le président a apposé sa signature sur Le Livre d'Or et des cadeaux ont été échangés. M. Rivlin a reçu une lettre en argent avec un diamant à l'intérieur, en souvenir de la capitale mondiale du diamant. Après un dîner à l'hôtel de ville, le chef d'État s'est rendu au musée Red Star Line, où il devait s'entretenir avec de grands représentants religieux de par le monde. (Belga)

Nos partenaires