Le président indonésien accuse l'opposition de la montée de violence à Jakarta

05/11/16 à 07:08 - Mise à jour à 07:11

Source: Belga

(Belga) Le président indonésien Joko Widodo a critiqué samedi ses opposants politiques pour les violences qui ont éclaté la veille lors d'une manifestation de musulmans à Jakarta. Ils demandaient l'arrestation du gouverneur de la capitale, chrétien de la minorité ethnique chinoise.

La police a tenté de disperser les nombreux manifestants vendredi qui souhaitaient rencontrer le président. Ils exigent la démission du gouverneur de la ville, Basuki Tjahaja, pour ses remarques sur le Coran interpétrées blasphématoires par les mususlmans majoritaire dans le pays. "Nous déplorons les évènements de la nuit lorsque les manifestants auraient dû se disperser au lieu de déclencher une émeute", a affirmé Joko Widodo. "Nous voyons que la protestation a été exploitée par des acteurs politiques qui souhaitent tirer parti de la situation." Une personne est décédée lors d'une crise d'asthme suivant les affrontements, qui ont éclaté durant la nuit après que les manifestants, estimés à 100.00, se soient dispersés pacifiquement. Le président indonésien a appelé à la population au calme et affirmé que l'affaire concerant un de ses soutiens clés ferait l'objet d'une enquête rapide et transparente. (Belga)

Nos partenaires