Le président du Yémen limoge son Premier ministre Khaled Bahah

03/04/16 à 22:35 - Mise à jour à 22:35

Source: Belga

(Belga) Le président du Yémen a limogé le Premier ministre et vice-président Khaled Bahah alors que le pays est en guerre depuis des mois, a indiqué dimanche une source au sein de la présidence.

Le président, Abd Rabbo Mansour Hadi, a nommé Ahmed ben Dagher, une figure importante du Congrès général du Peuple, son ancien parti, au poste de chef du gouvernement et un général expérimenté, Ali Mohsen al-Ahmar, comme vice-président, selon la même source. M. Bahah deviendrait conseiller de la présidence. Aucune explication officielle n'a été donnée sur ces changements qui interviennent une semaine avant un cessez-le-feu annoncé entre les forces progouvernementales, soutenues par une coalition militaire arabe emmenée par l'Arabie saoudite, et les rebelles chiites Houthis, accusés de liens avec l'Iran. Ce cessez-le-feu doit précéder des pourparlers de paix inter-yéménites prévus à partir du 18 avril au Koweït. Des sources au sein du gouvernement ont à plusieurs reprises dans le passé évoqué des divergences entre le président et M. Bahah. En décembre, le président avait déjà procédé à un remaniement de son gouvernement, changeant les ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères, une décision qui avait été présentée comme une tentative d'aplanir les relations avec son Premier ministre. Le nouveau vice-président, le général Ahmar était devenu de plus en plus impliqué dans les décisions importantes depuis quelque temps. Le président l'avait notamment nommé commandant adjoint des forces armées pour essayer de rallier le soutien des tribus dans la région proche de la capitale yéménite Sanaa, toujours aux mains des rebelles. Les troupes du général Ahmar avaient joué un rôle crucial en 2011 dans le soulèvement contre l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh aujourd'hui allié des rebelles Houthis. (Belga)

Nos partenaires