Le président du PS reste prudent sur les déclarations de Moureaux

18/04/12 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Le Vif

"Je laisse à Philippe Moureaux la responsabilité de ses propos mais il y a des comparaisons qui sont dangereuses et sans doute maladroites", a déclaré le président du PS, Thierry Giet, sur La Première lorsqu'on l'a interrogé sur les déclarations de Moureaux à propos du reportage sur l'Islam.

Le président du PS reste prudent sur les déclarations de Moureaux

© Image Globe

Le sénateur-bourgmestre PS de Molenbeek a qualifié, dans une interview accordée à Maghreb TV, de "méthodes de Goebbels" celles utilisées par le journaliste, Frédéric Deborsu lors de cette émission. Il a évoqué une "manipulation de l'information" et qualifié les auteurs du reportage de "racistes" et d'"islamophobes". "Je n'ai pas vu le reportage", a commencé par dire M. Giet. Il a ajouté que sur un tel sujet il fallait "éviter tout amalgame et toute stigmatisation". De son côté, la société des journalistes (SDJ) de la RTBF a pris connaissance avec stupéfaction des propos tenus par monsieur Philippe Moureaux. Pour la SDJ, "ces accusations sont graves et non fondées. Elles sont de nature à jeter le discrédit sur l'ensemble des journalistes de la RTBF et leur travail d'information. La SDJ estime que cette question sensible -l'augmentation du fait religieux dans la communauté arabo-turco-musulmane en Belgique - mérite mieux que les propos outranciers et inadmissibles tenus par Philippe Moureaux".

"Des accusations sont graves et non fondées"

Le CCOJB attend une réaction plus ferme de Thierry Giet

Le Comité de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB) se dit "scandalisé par les propos inadmissibles" de Philippe Moureaux et attend une "réaction plus ferme" de la part du président du PS Thierry Giet, a indiqué mercredi à l'Agence Belga le président de l'organisation Maurice Sosnowski.

"Les propos de M. Giet représentent déjà un petit pas dans la bonne direction. J'attends cependant de sa part une réaction plus ferme", a indiqué pour sa part Maurice Sosnowski, qui précise que "toute la communauté juive est choquée".

"C'est inadmissible que M. Moureaux, un homme politique doté d'une telle présence médiatique fasse une telle comparaison, et remette également en doute la liberté d'information", indique le président du CCOJB. "Ses déclarations sont d'autant plus scandaleuses que la communauté religieuse musulmane avait immédiatement renvoyé son imam à la suite du reportage."

Interrogé sur l'éventualité d'une plainte, Maurice Sosnowski estime que "s'il y a plainte à porter, c'est à Frédéric Deborsu et à la RTBF de le faire".

Levif.be avec Belga

Nos partenaires