Le président du MR reçu par le PS

30/05/14 à 11:15 - Mise à jour à 11:15

Source: Le Vif

Le président du MR Charles Michel est arrivé vendredi à 10 heures au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles où les présidents en titre et faisant fonction du PS, Elio Di Rupo et Paul Magnette, ont débuté leurs consultations en vue de la formation des exécutifs wallon et de la Fédération.

Le président du MR reçu par le PS

© Belga Image

A l'issue des élections de dimanche, le MR a confirmé son statut de deuxième parti francophone. Il a perdu la première place à Bruxelles bien qu'il ait gagné des élus. Il doit la perte du leadership au départ du FDF.
M. Michel n'a pas fait de commentaire à son arrivée rue Royale. Il était accompagné d'un conseiller, Jean-François Robe, secrétaire politique du groupe MR au Parlement wallon.

La discussion devrait durer environ 2 heures. Elio Di Rupo et Paul Magnette poursuivront leurs consultations dans l'après-midi avec le cdH alors que dans le même temps, à quelques mètres de là, au Brussels Info Place (BIP), le centre d'information sur la Région de Bruxelles-Capitale, la présidente de la fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, entamera des consultations en vue de la constitution du gouvernement bruxellois. Ces consultations débuteront avec le MR puis le FDF.

Le président du FDF, Olivier Maingain, a estimé vendredi sur Bel RTL, qu'au vu des résultats de son parti à Bruxelles, il ambitionnait de jouer un rôle en Région bruxelloise et à la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Le MR souligne pour sa part qu'il est le grand vainqueur des élections du côté francophone alors qu'il a progressé partout en voix et en sièges.

Resté stable, le cdH a retrouvé sa troisième place en Wallonie alors qu'Ecolo a perdu les élections. Il plaide pour des majorités homogènes.
Le PS organise les consultations dans les Régions. Il y est en effet sorti premier à l'issue des élections de dimanche. Il a insisté sur sa volonté de travailler sur des "projets progressistes" en Wallonie et à Bruxelles.

PS et MR ont estimé que les négociations dans les Régions devaient se dérouler en parallèle avec celles qui se déroulent au fédéral à l'initiative du président de la N-VA Bart De Wever nommé informateur par le roi. Grand vainqueur des élections dimanche, M. De Wever est également à la manoeuvre depuis mardi pour constituer un gouvernement flamand.

En savoir plus sur:

Nos partenaires