Le président du Conseil européen Donald Tusk veut que Varsovie "revienne à la raison"

20/12/17 à 15:53 - Mise à jour à 15:55

Source: Belga

(Belga) Le président du Conseil européen Donald Tusk a souhaité mercredi que Varsovie "revienne à la raison" après le déclenchement par la Commission d'une procédure pouvant aller jusqu'à priver la Pologne de ses droits de vote au sein de l'UE.

L'exécutif européen a lancé cette action car il estime que les réformes du système judiciaire entreprises par les autorités polonaises constituent un "risque manifeste de violation grave de l'Etat de droit". "J'espère profondément que le gouvernement polonais se rendra à la raison et ne cherchera pas à tout prix un conflit dans une affaire où tout simplement il a tort", a déclaré M. Tusk à la presse à Cracovie, dans le sud de la Pologne. "Cette décision (de la Commission) est la conséquence d'un profond changement qu'a proposé la majorité parlementaire (...), un changement qui consiste à ce que le pouvoir soit au-dessus de la loi et non la loi au-dessus du pouvoir", a-t-il ajouté, selon l'agence polonaise PAP. "Je ne le dis en aucun cas pour discréditer l'action du gouvernement, mais c'est leur choix. Ils ont répété à plusieurs reprises qu'ils avaient adopté une philosophie politique selon laquelle le pouvoir élu démocratiquement a le droit de se placer au-dessus de la loi, ce qui revient en pratique à la suppression de l'indépendance du système judiciaire en Pologne", a encore déclaré le président du Conseil européen. (Belga)

Nos partenaires