Le président de l'Exécutif des musulmans suspend un imam de Louvain

24/11/17 à 23:01 - Mise à jour à 23:02

Source: Belga

(Belga) Le président de l'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) a suspendu à titre préventif l'imam auxiliaire d'une mosquée de Louvain pour de possibles propos "inacceptables", a-t-il indiqué vendredi soir. Cette mesure fait suite à un article du Laatste Nieuws selon lequel cet imam aurait, lors d'un sermon, déclaré qu'un homme pouvait "frapper légèrement sa femme si celle-ci se comporte mal".

Le sermon dont Het Laatste Nieuws rapporte le contenu remonte à novembre de l'an dernier. Il aurait été prononcé par l'imam auxiliaire de la mosquée de Wilsele, à Louvain (Brabant flamand). D'après le journal flamand, cet imam aurait déclaré qu'on pouvait frapper légèrement sa femme en cas de mauvais comportement, si d'autres mesures n'aident pas et "pas dans le visage ou dans les parties intimes". "Ce genre de déclaration est inacceptable car il légitime la violence contre les femmes", a déploré vendredi soir l'EMB. Une commission ad hoc de l'EMB a entendu l'imam auxiliaire qui serait à l'origine de ce sermon. "Dans l'attente des conclusions de l'instruction interne du dossier, le président de l'EMB, en concertation avec le Conseil des Théologiens attaché à l'EMB, a pris la décision de suspendre l'imam par mesure préventive", a fait savoir l'organe représentatif du culte musulman en Belgique. (Belga)

Nos partenaires