Le président colombien demande pardon pour un massacre perpétré en 1999

24/01/16 à 04:32 - Mise à jour à 04:32

Source: Belga

(Belga) Le président colombien Juan Manuel Santos a présenté ses excuses pour un carnage perpétré par des paramilitaires d'extrême-droite en 1999. "Nous devons nous réconcilier", a lancé le chef d'Etat dans le cadre des négociations de paix actuellement menées avec les Forces armées révolutionnaires colombiennes (FARC). Il y a 16 ans, onze personnes avaient été tuées dans le département de Putumayo parce qu'elles étaient soupçonnées d'entretenir des liens avec la guerilla marxiste.

Juan Manuel Santos a demandé pardon pour l'incapacité des services de sécurité d'empêcher ce massacre. Le gouvernement Santos négocie depuis 2012 à Cuba un accord de paix avec les FARC qui doit mettre fin à un conflit ravageant le pays depuis plus d'un demi-siècle et ayant fait plus de 220.000 victimes. (Belga)

Nos partenaires