Le Premier ministre chinois boude la Slovaquie après une réception du dalai lama

06/11/16 à 01:04 - Mise à jour à 01:07

Source: Belga

(Belga) Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a annulé une rencontre bilatérale avec son homologue slovaque Robert Fico samedi en Lituanie, dans une apparente réaction à une rencontre en octobre entre le président slovaque et le dalai lama.

Le Premier ministre chinois boude la Slovaquie après une réception du dalai lama

Le Premier ministre chinois boude la Slovaquie après une réception du dalai lama © BELGA

Le chef du gouvernement chinois rencontrait samedi 16 de ses homologues d'Europe centrale et orientale à Riga, la capitale de la Lettonie, pour des entretiens essentiellement consacrés au commerce. Il devait avoir en marge de cette rencontre un entretien bilatéral avec son homologue slovaque, dont le pays exerce la présidence tournante de l'Union européenne. "La partie chinoise a annulé la rencontre bilatérale" prévue samedi, a cependant annoncé le gouvernement slovaque, cité par l'agence locale SITA. M. Fico (gauche), indiquant avoir invité son homologue chinois en Slovaquie, a déclaré regretter de devoir "réparer les dommages portés" aux relations sino-slovaques, selon SITA. En octobre, il avait estimé que le président libéral Andrej Kiska - un ancien homme d'affaires qui l'avait battu en 2014 à la présidentielle - avait "porté préjudice aux relations sino-slovaques" en reçevant à titre privé le 16 octobre le dalai lama à Bratislava. Le ministère chinois des Affaires étrangères avait vivement réagi, critiquant le président slovaque pour n'avoir pas respecté "la forte opposition" de Pékin à cette rencontre. La Chine s'oppose catégoriquement à toute rencontre officielle accordée au chef spirituel tibétain, qu'elle accuse de vouloir l'indépendance du Tibet. Pékin avait notamment condamné en septembre la visite du dalaï lama au parlement européen la semaine dernière, mettant en garde contre une détérioration des relations sino-européennes. (Belga)

Nos partenaires